Netanyahu et Smotrich discutent pour décaler la fermeture de l’aéroport Sde Dov
Rechercher

Netanyahu et Smotrich discutent pour décaler la fermeture de l’aéroport Sde Dov

Les syndicats menacent d'un large mouvement de grève si l'aéroport est effectivement fermé lundi comme prévu

Une vue de l'aéroport Sde Dov à Tel Aviv, le 11 octobre 2013. (Crédit photo : Moshe Shai/Flash90)
Une vue de l'aéroport Sde Dov à Tel Aviv, le 11 octobre 2013. (Crédit photo : Moshe Shai/Flash90)

Tôt dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une réunion d’urgence avec le nouveau ministre des Transports Bezalel Smotrich sur la fermeture annoncée d’un petit aéroport de Tel Aviv qui est perçu comme un élément vital pour le tourisme vers la ville du sud d’Eilat, ont rapporté des médias israéliens.

Des manifestations ont eu lieu à Eilat et dans d’autres endroits au cours des récentes semaines contre la fermeture prévue de l’aéroport Sde Dov lundi 1er juillet, environ 81 ans après sa construction.

De nombreux résidents d’Eilat craignent que la fermeture de l’aéroport, qui propose plusieurs vols quotidiens de Tel Aviv vers Eilat, découragera aussi bien les Israéliens que les touristes de faire le voyage relativement peu onéreux vers la ville du sud d’Israël. Cela pourrait encore plus isoler Eilat et réduire son activité touristique.

Sans Sde Dov, les visiteurs qui veulent s’envoler pour Eilat devront passer par l’Aéroport international Ben Gurion, ce qui augmente leur temps de vol.

Dimanche, environ 40 mairies et conseils régionaux ont suspendu leurs services municipaux en guise de protestation.

A gauche, Bezalel Smotrich, après avoir remporté l’élection à la présidence de l’Union nationale, à l’hôtel Crown Plaza de Jérusalem, le 14 janvier 2019. (Yonatan Sindel/Flash90). A droite, le Premier ministre Benjamin Netanyahu rend visite à un exercice du Corps blindé dans la base militaire Shizafon du sud d’Israël, le 23 janvier 2019. (Flash90)

L’aéroport se trouve sur le site d’un projet immobilier dans le nord de Tel Aviv qui devrait abriter des milliers d’appartement si la fermeture a bien lieu.

Selon le quotidien d’affaires Globes, la terre, qui est la propriétaire de l’Etat, devrait accueillir des dizaines de milliers de logements à un prix abordable en banlieue nord de Tel Aviv. Dans les 5 prochaines années, environ 16 000 appartement doivent être construits sur l’espace de Sde Dov, et 14 000 sur une zone qui se situe juste au nord de l’aéroport qui est actuellement non-constructible à cause de sa proximité avec l’aéroport.

Smotrich a proposé un plan pour retarder la fermeture jusqu’à ce que les projets de construction sur le site soient approuvés, ce qui doit prendre trois ans. Pourtant, l’adoption de la loi à la Knesset doit prendre au moins 48 heures, ce qui signifie que Netanyahu ne va probablement pas annoncer un changement de plan de dernière minute.

Tôt dimanche, le syndicat Histadrout a également organisé une réunion de discussion d’urgence, alors que son président Arnon Ben-Dov a menacé d’un large mouvement de grèves à travers Israël à partir de lundi si l’aéroport est effectivement fermé.

Des résidents d’Eilat protestent contre la fermeture prochaine de l’Aéroport Sde Dov à Tel Aviv, devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 17 juin 2019.
(Yonatan Sindel/Flash90)

Ben-Dov a appelé Netanyahu à décaler la fermeture de l’aéroport et à prendre « une décision courageuse pour aider Eilat et ses résidents, et pour aider l’industrie du tourisme et du transport aérien israélien ». Il a dit que si aucune solution n’était trouvée, des dizaines de milliers d’employés risqueraient d’être licenciés.

« Fermer Sde Dov serait une tragédie et une erreur pour l’Etat d’Israël », a déclaré Ben-Dov.

Pourtant, si le gouvernement retarde la décision de fermer Sde Dov, en violant l’accord avec les promoteurs, l’Etat pourrait risquer des poursuites judiciaires pour plus de 8 milliards de shekels (1,9 milliard d’euros). Le ministère des Finances est en faveur de procéder à la fermeture.

Dans le même temps, l’Autorité de l’aviation civile d’Israël a dit que le Terminal 1 de l’aéroport international Ben Gurion avait été préparé pour gérer les vols à destination d’Eilat au cas où Sde Dov serait fermé, y compris avec un étage entier dans le parking avec environ 400 places réservées pour les passagers à destination d’Eilat.

Au cours des dernières années, environ 60 % des Israéliens qui se sont rendus à Eilat sont passés par Sde Dov.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...