Netanyahu : Israël n’est pas opposé à un programme nucléaire civil pour l’Iran
Rechercher

Netanyahu : Israël n’est pas opposé à un programme nucléaire civil pour l’Iran

Dans ce qui est apparemment une réplique à Obama, Netanyahu dit qu'il est uniquement opposé aux ambitions militaires de Téhéran et met en garde : l’accord met l'Iran « à portée de l'arsenal nucléaire » dans les 13 ans

Le Premier ministre italien, Matteo Renzi (à droite) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse conjointe au Palazzo Vecchio à Florence, en Italie le 29 août, 2015. (Crédit : Kobi Gideon / GPO)
Le Premier ministre italien, Matteo Renzi (à droite) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse conjointe au Palazzo Vecchio à Florence, en Italie le 29 août, 2015. (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré ce samedi qu’Israël n’a pas d’objection à faire devant un Iran détenteur d’un programme nucléaire civil. Seul le volet militaire pose problème.

Lors d’une réunion avec le Premier ministre italien Matteo Renzi, Netanyahu a déclaré que l’accord nucléaire du mois dernier entre Téhéran et les puissances mondiales permet à la République islamique de conserver l’infrastructure qui n’est pas nécessaire pour un programme nucléaire pacifique.

Le Premier ministre répondait apparemment aux commentaires de ce vendredi faits par le président américain Barack Obama, qui a insinué que les opposants à l’accord iranien étaient contre le fait que la République islamique possède toute sorte de programme nucléaire « même pacifique ».

« Permettez-moi de dire clairement, Matteo, qu’Israël ne s’oppose pas un programme nucléaire civil en Iran. Nous nous opposons à un programme nucléaire militaire en Iran, » a affirmé Netanyahu lors d’une visite officielle en Italie.

« Et malheureusement, l’accord avec l’Iran permet de maintenir et de développer une infrastructure nucléaire démesurée qui est complètement inutile à des fins nucléaires civiles, mais est tout à fait nécessaire pour la production d’armes nucléaires. »

Selon l’accord, et alors que diverses clauses de caducité prennent effet, « l’Iran (aura) dans les 13 ans la possibilité de produire autant de centrifugeuses qu’il le souhaite, d’enrichir autant d’uranium qu’il le veut, et au niveau d’ampleur qu’il veut, » a averti Netanyahu.

« Et cela mettra l’Etat islamique iranien, qui pratique le terrorisme dans le monde entier, au seuil de posséder tout un arsenal nucléaire, » a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...