Netanyahu : Le monde doit pousser Abbas à arrêter « d’inciter » au terrorisme
Rechercher

Netanyahu : Le monde doit pousser Abbas à arrêter « d’inciter » au terrorisme

Le Premier ministre souligné que le président de l'AP n'avait "condamné aucun" des récents attentats

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et la chancelière allemande Angela Merkel pendant une conférence de presse commune à Berlin; le 21 octobre 2015. (Crédit : Tobias Schwarz/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et la chancelière allemande Angela Merkel pendant une conférence de presse commune à Berlin; le 21 octobre 2015. (Crédit : Tobias Schwarz/AFP)

La communauté internationale doit faire pression sur le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour qu’il cesse d’encourager les attaques terroristes contre des Israéliens, a déclaré mercredi depuis Berlin le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Pour arrêter le terrorisme il faut arrêter les incitations. La communauté internationale doit exiger d’Abbas qu’il cesse les incitations, qu’il cesse de répandre les mensonges sur l’Etat juif », a-t-il dit lors d’une conférence de presse avec la chancelière Angela Merkel et à la veille d’une rencontre dans la ville avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

M. Kerry doit rencontrer Abbas lors d’un déplacement vendredi au Proche Orient.

« Le président Abbas a rejoint les islamistes en encourageant les récentes vagues de violences », a insisté M. Netanyahu, citant les attaques « au couteau, à l’arme à feu, à la hache et même à la voiture » de ces dernières semaines contre des Israéliens.

Il a souligné que le président de l’Autorité palestinienne n’avait « condamné aucun » de ces récents attentats.

M. Netanyahu accuse M. Abbas d’être responsable de ces attaques en encourageant des rumeurs sur la volonté d’Israël de remettre en cause le statu quo sur l’esplanade des Mosquées de Jérusalem. Celui-ci autorise les musulmans à s’y rentre à toute heure, et les juifs à y pénétrer à certaines heures mais sans y prier.

« Il est possible de rétablir le calme en rétablissant la vérité », a encore dit M. Netanyahu, assurant une fois de plus n’avoir aucune intention de remettre en cause le statu quo ou de détruire la célèbre mosquée Al-Aqsa.

Il a aussi affirmé que « Israël est le seul garant à Jérusalem et ailleurs dans le pays de l’inviolabilité de tous les sites saints pour toutes les religions ».

Mme Merkel a de son côté réitéré la position allemande, insistant sur le droit d’Israël à se défendre tout en demandant que les répliques israéliennes aux attaques soient proportionnées.

« Nous avons dit clairement, notamment au président Abbas, que nous nous attendons à ce que soit condamnée par la partie palestinienne tout forme de soutien au terrorisme », a-t-elle dit, « nous avons aussi adressé nos demandes à Israël ».

Elle a une nouvelle fois souligné que le règlement du conflit israélo-palestinien passe par le « dialogue » et une solution à deux Etats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...