Netanyahu met en garde les Israéliens sur la baisse du terrorisme
Rechercher

Netanyahu met en garde les Israéliens sur la baisse du terrorisme

Une baisse de 26 % des attaques a été enregistrée, baisse que le Premier ministre ne prend pas pour acquise

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du gouvernement dans ses bureaux, à Jérusalem, le 6 mars 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du gouvernement dans ses bureaux, à Jérusalem, le 6 mars 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a comparé dimanche les efforts du gouvernement pour contrer une poussée d’attaques terroristes palestiniennes qui dure depuis six mois à l’importante campagne de l’armée israélienne de 2002 pour étouffer le terrorisme pendant la Deuxième intifada.

« En 2002, a déclaré Netanyahu à Jérusalem pendant la commémoration des chefs d’Etat décédés d’Israël, Arik [Ariel Sharon, alors Premier ministre] a décidé de lancer l’opération Rempart, qui a reçu un large soutien du public, pour détruire les infrastructures terroristes en Judée et Samarie », les termes désignant la Cisjordanie en hébreu.

Les Palestiniens ont compris à l’époque « que nous n’hésiterions pas à entrer profondément [dans les territoires contrôlés par l’Autorité palestinienne] pour restaurer la sécurité des citoyens d’Israël », a-t-il déclaré.

Netanyahu a affirmé que son gouvernement agissait selon les mêmes principes, « entrant partout, quand cela est nécessaire, à l’ouest du Jourdain ».

Un soldat israélien neutralise un Palestinien qui a poignardé un autre soldat près de la barrière de sécurité en Cisjordanie, le 2 avril 2015. (Crédit : Porte-parole de Tsahal)
Un soldat israélien neutralise un Palestinien qui a poignardé un autre soldat près de la barrière de sécurité en Cisjordanie, le 2 avril 2015. (Crédit : Porte-parole de Tsahal)

Les derniers mois ont vu un « déclin important » du nombre d’attaques, y compris du nombre d’attaques « significatives », a annoncé le Shin Bet pendant la réunion hebdomadaire du gouvernement à Jérusalem.

Dans un communiqué publié par le bureau du Premier ministre, le Shin Bet a attribué le déclin aux efforts israéliens pour contrecarrer les attaques, ainsi qu’à des « actions dissuasives efficaces » et à une « activité déterminée pour contrer l’incitation palestinienne » à la violence.

L’agence, qui a présenté ces données pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche matin, a déclaré que l’activité contre-terroriste d’Israël avait permis au public palestinien de sentir que « l’escalade est inutile ».

Netanyahu a fait allusion à ces chiffres, prévenant que les Israéliens ne devraient pas prendre le déclin des attaques pour acquis.

« La chute n’est pas garantie, a-t-il déclaré. Nous pouvons anticiper la possibilité de sévères attaques à tout moment, mais le fait est que nous agissons contre ces foyers de terrorisme, donc le terrorisme que nous affrontons est principalement du terrorisme [mené par des] individus. »

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...