Netanyahu parle de Gantz comme d’un rival « de gauche »
Rechercher

Netanyahu parle de Gantz comme d’un rival « de gauche »

Le Premier ministre a placé son rival au centre-gauche, repoussant les indications que l'ex-chef militaire pourrait tenter de s'adjoindre des électeurs de la base du Likud

Le chef d'état-major Benny Gantz (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie de la Marine, le 11 septembre 2013. (Crédit : AP Photo/Dan Balilty)
Le chef d'état-major Benny Gantz (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie de la Marine, le 11 septembre 2013. (Crédit : AP Photo/Dan Balilty)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé jeudi les premières hostilités dans ce qui pourrait être, selon de nombreux observateurs, une campagne du Likud agressive contre le nouveau parti de l’ancien chef d’Etat-major Benny Gantz, disant que l’ex-général est un homme de gauche.

« Je ne m’implique pas dans la manière dont la gauche divise ses votes », a commenté Netanyahu devant les journalistes dans l’avion qui l’emmenait au Brésil, jeudi soir.

Le voyage de six jours du Premier ministre est le tout premier d’un responsable israélien dans cette nation, la plus grande de l’Amérique latine.

La pique de Netanyahu est venue répondre aux plans présumés de Gantz qui voudrait faire appel pendant sa campagne aux électeurs de centre-droit qui votent traditionnellement pour le Likud.

Gantz a officiellement enregistré son nouveau part politique, Hosen LeYisrael dans la journée de jeudi, mettant un terme à des mois de spéculation et de sondages qui le montraient comme la seule personne capable de venir défier Netanyahu – mais en tant que chef d’un parti existant.

À lire : Élections israéliennes de 2019 : La bataille des deux Benjamin

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...