Netanyahu soutient Regev : “fascisme” est le terme de la gauche pour ses ennemis
Rechercher

Netanyahu soutient Regev : “fascisme” est le terme de la gauche pour ses ennemis

La ministre de la Culture avait été critiquée pour avoir demandé pourquoi le gouvernement ne pourrait pas contrôler le message d’un diffuseur public

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la tribune de la Knesset pendant une session spéciale commémorant l'anniversaire de la mort de Zeev Jabotinsky, inspirateur du sionisme de droite, le 3 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la tribune de la Knesset pendant une session spéciale commémorant l'anniversaire de la mort de Zeev Jabotinsky, inspirateur du sionisme de droite, le 3 août 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répliqué aux critiques dirigées contre la ministre de la Culture Miri Regev, qui a été accusé de fascisme quand elle a demandé pourquoi le gouvernement ne pourrait pas contrôler le message d’un diffuseur public financé par l’État.

« Fascisme est le terme péjoratif de la gauche pour ses ennemis », a déclaré Netanyahu pendant une session spéciale de la Knesset commémorant Zeev Jabotinsky, fondateur du sionisme de droite.

« Ils disaient que Jabotinsky était un ‘fasciste’, cela semble familier ? Je suggère à mes collègues de lire la définition de fascisme dans l’encyclopédie hébraïque », a-t-il déclaré, selon Haaretz.

« Il y a une phrase d’un auteur qui affirme qu’ ‘il y a une tendance au sien de la gauche à dénigrer ses opposants en les traitant de fasciste’. C’est un terme péjoratif de la gauche pour ses ennemis », a déclaré le Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...