Nucléaire iranien : l’UE demande à Téhéran de « faire machine arrière »
Rechercher

Nucléaire iranien : l’UE demande à Téhéran de « faire machine arrière »

Mercredi, l'Iran a annoncé une réduction de ses engagements nucléaires en faisant sauter toute limite à la recherche et au développement dans ce domaine

La cheffe de la politique étrangère de l'UE Federica Mogherini arrive à la Commission européenne à Bruxelles pour une réunion du conseil des affaires étrangères, le 22 janvier 2018 (Crédit : AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND)
La cheffe de la politique étrangère de l'UE Federica Mogherini arrive à la Commission européenne à Bruxelles pour une réunion du conseil des affaires étrangères, le 22 janvier 2018 (Crédit : AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND)

L’Union européenne (UE) a regretté jeudi l’annonce par l’Iran qu’il ne limiterait désormais plus la recherche et le développement dans le domaine nucléaire, appelant Téhéran à « faire machine arrière ».

« Ces activités ne sont pas conformes au JCPOA (l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, ndlr). Et dans ce contexte nous sommons l’Iran de faire machine arrière et de ne prendre aucune autre mesure qui saperait cet accord », a déclaré Carlos Martin Ruiz de Gordejuela, porte-parole de la cheffe de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini.

Mme Mogherini, qui s’est beaucoup investie au nom de l’UE sur ce dossier du nucléaire iranien depuis quatre ans, souhaite sauver l’accord conclu en 2015 avec Téhéran mais fragilisé par le retrait américain en 2018.

Les activités nucléaires de l’Iran font désormais l’objet d’une vive tension avec le président américain Donald Trump, qui après son retrait unilatéral a rétabli de lourdes sanctions contre Téhéran.

Mercredi, l’Iran a annoncé une nouvelle réduction de ses engagements nucléaires en faisant sauter toute limite à la recherche et au développement dans ce domaine, après avoir conclu à l’échec temporaire d’une médiation française pour amorcer un dialogue entre Téhéran et Washington.

Selon l’agence iranienne semi-officielle Isna, c’est samedi que le régime de Téhéran annoncera le détail de la troisième phase de son plan de réduction des engagements pris devant la communauté internationale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...