Ouverture d’une mission commerciale brésilienne à Jérusalem à la fin du mois
Rechercher

Ouverture d’une mission commerciale brésilienne à Jérusalem à la fin du mois

Le fils du président Jair Bolsonaro, Eduardo, assistera à la cérémonie du 15 décembre ; le Honduras transférera son ambassade dans la capitale "dans les semaines à venir"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président brésilien Jair Bolsonaro, à gauche, et le Premier ministre israélien  Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 31 mars 2019 (Crédit : DEBBIE HILL/POOL/AFP)
Le président brésilien Jair Bolsonaro, à gauche, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 31 mars 2019 (Crédit : DEBBIE HILL/POOL/AFP)

Le Brésil ouvrira un bureau commercial à Jérusalem le mois prochain, ont déclaré lundi des responsables israéliens.

Le Honduras, qui dispose déjà d’une mission commerciale dans la capitale, devrait transférer son ambassade dans la ville dans les prochaines semaines, ont-ils ajouté.

Le 15 décembre, l’Agence brésilienne de promotion du commerce et de l’investissement, connue sous le nom d’Apex-Brasil, qui opère sous les auspices du ministère des Affaires étrangères du pays, ouvrira officiellement un bureau commercial dans le parc high-tech de Har Hotzvim à Jérusalem.

Cependant, contrairement aux bureaux commerciaux de la Hongrie et du Honduras de la ville, le bureau brésilien n’aura pas de statut diplomatique, a précisé Clarissa Furtado, de Apex-Brasil, au Times of Israel.

Trois personnes – une Brésilienne et deux Israéliens recrutés localement – travailleront à partir du nouveau bureau de Jérusalem, a-t-elle expliqué.

Une délégation d’éminents parlementaires brésiliens devrait assister à l’inauguration du bureau, a fait savoir Modi Ephraim, qui dirige la Division de l’Amérique latine au ministère des Affaires étrangères d’Israël.

« Les bonnes relations entre Israël et le Brésil seront soulignées par la visite prochaine d’une délégation de la commission des Affaires étrangères du Congrès brésilien, dirigée par Eduardo Bolsonaro, le fils du président [Jair Bolsonaro] », a déclaré Modi Ephraim au Times of Israël.

Eduardo Bolsonaro reçoit les étudiants le 6 septembre 2018. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)

A Jérusalem, le jeune Bolsonaro, un partisan enthousiaste d’Israël, rencontrera le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin, le président de la Knesset Yuli Edelstein et d’autres hauts responsables, a ajouté Modi Ephraim.

Bolsonaro a demandé officiellement à ce que l’ambassade du Brésil soit réinstallée à Jérusalem, une décision que son père a prise publiquement avant et après sa victoire à la présidence, mais à laquelle il a finalement renoncé.

« La question n’est pas de savoir si nous allons le faire, mais quand nous le ferons », avait assuré le fils Bolsonaro en novembre 2018.

Environ six mois plus tard, lorsque son père s’est rendu en Israël, le ministère brésilien des Affaires étrangères a reconnu dans une déclaration que « Jérusalem a été inséparable de l’identité du peuple juif pendant plus de trois millénaires et est devenue le cœur politique de l’État moderne et prospère d’Israël », mais n’a pas reconnu que la ville était la capitale israélienne.

Lors de son voyage en Israël, Bolsonaro a annoncé l’ouverture d’un bureau dans la ville « pour promouvoir le commerce, l’investissement, la technologie et l’innovation ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de l’ouverture du bureau commercial du Honduras à Jérusalem, le 1er septembre 2019 (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Le Honduras, qui a ouvert le 1er septembre une mission commerciale à Jérusalem, est actuellement « en pourparlers avancés sur l’ouverture prochaine d’une ambassade israélienne dans la capitale du Honduras, Tegucigalpa, et sur le transfert de l’ambassade du Honduras à Jérusalem ».

Des responsables israéliens ont expliqué que malgré les sévères restrictions budgétaires du ministère des Affaires étrangères, des fonds ont été obtenus pour ouvrir une ambassade à Tegucigalpa.

Actuellement, l’ambassade du Honduras est située à Rishon Lezion, près de Tel Aviv. On s’attend à ce qu’elle déménage à Jérusalem « dans les prochaines semaines », a indiqué un haut fonctionnaire, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

Lors de l’inauguration de la mission commerciale hondurienne, située à l’intérieur de la Chambre de commerce de Jérusalem, au 10, rue Hillel, le président Juan Orlando Hernandez a assuré que ce bureau n’était qu’une « première étape », ajoutant que la deuxième étape – l’ouverture d’une ambassade – suivrait dans les prochains mois.

Jusqu’à présent, seuls les États-Unis et le Guatemala ont déplacé leurs ambassades dans la capitale. La République tchèque, la Hongrie et l’Australie ont des bureaux commerciaux dans la ville, avec différents statuts diplomatiques. La Slovaquie et l’Ukraine se sont engagées à ouvrir des missions similaires à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...