Passez Hanoukka au Festival annuel du film juif de Jérusalem
Rechercher

Passez Hanoukka au Festival annuel du film juif de Jérusalem

La Cinémathèque de Jérusalem a révélé la soixantaine de films à thématique juive de la 21e édition du festival, dont "J'accuse" de Polanski et "Hors normes" du duo Toledano-Nakache

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Hanoukka vous invite, en plus des bougies, des latkes et des beignets à la confiture, au Festival annuel du film juif de Jérusalem, organisé par la Cinémathèque de Jérusalem.

L’institution célèbre le 21e édition du festival, avec 60 films différents projetés du 19 au 26 décembre. Les films couvrent un large éventail de sujets juifs, allant de l’identité, des croyances et du mode de vie à l’histoire, la mémoire, la culture et la Shoah, en passant par la vie en Israël.

Le festival débutera le 19 décembre avec « Hors Normes« , le dernier film des réalisateurs juifs français Eric Toledano et Olivier Nakache, qui raconte l’histoire déchirante de deux hommes qui se sont battus pour venir en aide à des enfants gravement autistes et abandonnés par les services sociaux français. Le film a clôturé le Festival de Cannes en mai dernier et sortira le 9 janvier 2020 dans tous les cinémas Lev en Israël.

Le nouveau film de Terrence Malick, « Une vie cachée », sera également projeté au festival. Il retrace l’histoire difficile et touchante d’un fermier autrichien qui refuse de se battre pour Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sujet de la Shoah sera aussi abordé avec le film « Als Hitler das rosa Kaninchen stahl » de la réalisatrice allemande Caroline Link, basé sur le livre primé de Judith Kerr et vaguement inspiré de sa propre vie d’enfant réfugiée fuyant l’Allemagne avec sa famille. Le film en allemand, sous-titré en hébreu, clôturera le festival.

Le dernier film de Roman Polanski, « J’accuse » sera également projeté au festival.

Il sera également question de musique, avec « It Must Schwing ! The Blue Note Story« , sur le légendaire label de musique new-yorkais qui a rendu célèbres certaines des plus grandes légendes mondiales du jazz.

Le documentaire « Barbara Rubin & The Exploding NY Underground » présente le rôle de la réalisatrice Barbara Rubin en tant que muse et vectrice de la Kabbale pour des personnalités des années 60, comme Andy Warhol et Bob Dylan.

En plus d’une série de films sur les Juifs célèbres (Lauren Bacall, Isaiah Berlin, Joseph Pulitzer), le documentaire tant attendu, « Untouchable : The Rise and Fall of Harvey Weinstein », le film troublant de la BBC sur le producteur hollywoodien et les allégations d’agression sexuelle à son encontre.

« Breaking Bread » est un documentaire fascinant de la réalisatrice Beth Elise Hawk, mettant en vedette le Nof Atamna-Ismaeel, la première Arabe à remporter le prix « Master Chef » en Israël, dans un film qui parle de nourriture, de paix et de gens.

Et enfin « The Last Resort » plante son décor dans ce qui fut jadis le lieu de villégiature plébiscité par les retraités juifs, South Beach, en Floride.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...