Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Pénurie de 2 800 enseignants selon le ministère, quelques semaines avant la rentrée

Ce chiffre marque une augmentation du nombre d’enseignants en poste par rapport à juin, quand 5 000 enseignants manquaient à l'appel

Une enseignante dans une classe israélienne. (Autorisation : Abraham Initiatives)
Une enseignante dans une classe israélienne. (Autorisation : Abraham Initiatives)

Le ministère de l’Éducation a alerté sur un manque de 2 800 enseignants et instructeurs pré-scolaires dans les écoles du pays, quelques semaines avant le début de la nouvelle année scolaire.

En deçà de l’objectif du ministère, ce chiffre marque une augmentation du nombre d’enseignants en poste par rapport à juin, quand 5 000 enseignants manquaient à l’appel.

Dans le même temps, la communauté arabe connaît un excédent massif de professeurs – ils seraient environ 11 000 professeurs à être actuellement sans emploi, selon les estimations.

Même si une des solutions susceptible de résoudre cette crise de la pénurie d’enseignants, une crise qui dure depuis des années, semble évidente – il s’agirait d’offrir une formation supplémentaire aux professeurs arabes pour qu’ils puissent venir travailler dans les écoles juives – le ministère de l’Éducation n’a toujours pas adopté une telle mesure à un niveau significatif.

Il y a bien eu des projets visant à intégrer des professeurs arabes au chômage dans les écoles israéliennes depuis qu’un premier programme de ce type avait été lancé par le ministère de l’Éducation, en 2014, mais il n’a été mis en œuvre qu’à une échelle dérisoire face aux besoins réels qui subsistent dans les établissements scolaires juifs.

Le ministère a préféré opter pour d’autres initiatives – certaines de nature drastique – qui ont notamment consisté à embaucher des enseignants à la retraite ou des éducateurs qui ne répondent pas toutefois à toutes les exigences nécessaires pour assumer un tel emploi. Des programmes de formation en accéléré ont été lancés pour les universitaires et pour les anciens instructeurs du Corps de l’éducation de Tsahal. Les professeurs qui se trouvent déjà dans le système ont aussi dû prendre leur part du fardeau et certaines informations ont indiqué que des directeurs d’école avaient dû augmenter la charge de travail de leurs enseignants, pour certains, de 150 %.

Environ 1 200 professeurs arabes travaillent actuellement dans des écoles publiques juives, a confié le ministère de l’Éducation au Times of Israel. Un porte-parole a annoncé que le ministère prévoyait d’élargir les programmes qui existent déjà pour augmenter encore le nombre d’enseignants éligibles et pour permettre à un plus grand nombre d’écoles juives de faire appel à leurs services.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.