Peretz envisage d’imposer aux écoles arabes et haredi le drapeau israélien
Rechercher

Peretz envisage d’imposer aux écoles arabes et haredi le drapeau israélien

Lors de son investiture, le nouveau ministre de l'Education a déclaré qu'il souhaitait "voir le drapeau israélien flotter sur nous tous""

Le ministre de l'Education Rafi Peretz à la cérémonie d'investiture au ministère de Jérusalem, le 26 juin 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de l'Education Rafi Peretz à la cérémonie d'investiture au ministère de Jérusalem, le 26 juin 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Rafi Peretz, récemment nommé à l’Education, envisage d’imposer aux écoles ultra-orthodoxes et arabes d’accrocher un drapeau israélien, selon un reportage mercredi.

En vertu d’une loi adoptée en 1997, toutes les institutions éducatives doivent avoir un drapeau israélien sur la façade de l’école.

Des proches de Peretz, qui est entré en fonction mercredi, ont déclaré à Ynet que l’application de cette loi serait l’une des premières choses à laquelle il s’attellera.

« Parce qu’il y a tellement de limites imposées à un ministère de transition, les mesures adoptées ne seront pas coûteuses. L’idée d’accrocher des drapeaux est une mesure de ce type », a-t-il dit selon la chaîne.

Durant la cérémonie d’investiture, Peretz a évoqué cette initiative.

« Je veux voir le drapeau israélien flotter sur nous tous », a-t-il dit.

Oz, un groupe d’éducation de droite qui avait demandé à Naftali Bennett, le prédécesseur de Peretz, de faire appliquer cette loi, a salué ce potentiel changement de politique.

« Faire appliquer la loi de manière égale à tous est importante pour nous et il est important que toues les écoles en Israël brandissent le drapeau, y compris les écoles des communautés arabes », a déclaré Tal Zohar, directeur de Oz, à Ynet.

Les éducateurs arabes ont cependant rejeté cette initiative.

« L’éducation est plus essentielle que ce que le fait de brandir des symboles peut provoquer. Je suggère que le ministre de l’Education se concentre sur des choses plus essentielles, comme l’instruction morale et la baisse du racisme », a déclaré Khaled Abu Asmeh, du Masar Institute for Education au site.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...