Plus de 10 000 signatures en faveur des sorties en nature lors du confinement
Rechercher

Plus de 10 000 signatures en faveur des sorties en nature lors du confinement

Les groupes environnementaux et de santé publique demandent au gouvernement d'autoriser les sorties dans la nature, dans l'intérêt de la bonne santé mentale et physique

Le parc HaYarkon vide à Tel Aviv, le 20 septembre 2020. Israël a connu un pic de nouveaux cas COVID-19 amenant les autorités à réimposer un bouclage national qui a commencé vendredi et durera au moins trois semaines. (Menachem Lederman/Flash90)
Le parc HaYarkon vide à Tel Aviv, le 20 septembre 2020. Israël a connu un pic de nouveaux cas COVID-19 amenant les autorités à réimposer un bouclage national qui a commencé vendredi et durera au moins trois semaines. (Menachem Lederman/Flash90)

Plus de 10 000 personnes ont signé une pétition demandant au gouvernement d’assouplir les restrictions liées au confinement relatif au coronavirus et de permettre aux Israéliens de sortir dans la nature et dans des espaces ouverts pour marcher et faire de l’exercice.

La pétition a été publié avant une réunion mardi du cabinet dit du coronavirus, qui devrait revoir les restrictions.

Les déplacements de la population sont actuellement limités à un rayon de 1 000 mètres du domicile (sauf pour faire de l’exercice ou acheter des produits de première nécessité).

Les parcs nationaux sont fermés et les promenades sur les plages sont interdites. Vendredi, la police a raccompagné chez elle une femme menottée sur une plage de Tel Aviv, qui aurait refusé de décliner son identité alors qu’elle recevait une amende pour ne pas avoir porté de masque.

Dans un communiqué commun envoyé avec la pétition lundi aux ministres, la Société pour la protection de la nature en Israël [SPNI] et l’Association israélienne des médecins de santé publique ont écrit : « Il est prouvé que passer du temps dans la nature et en plein air est bénéfique pour la santé humaine, tant physique que mentale. Ce n’est pas un luxe, mais une activité essentielle, surtout en ce moment. »

Il a été démontré que les activités de plein air, avec une distanciation sociale appropriée, étaient des activités à relativement faible risque en termes d’infection.

La pétition demande au ministre de l’Education d’encourager l’apprentissage et les activités extra-scolaires en plein air, dans le cadre de la stratégie de sortie progressive du confinement.

Des Israéliens sur la promenade de la plage de Tel Aviv, pendant le confinement national, le 10 octobre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

La missive propose également que le ministère de la Santé lance une campagne pour inciter le public à sortir.

« Des études montrent que le simple fait de passer du temps dans des espaces verts contribue à réduire la dépression et l’hypertension et à accélérer le rétablissement après une maladie », indique la lettre.

« L’exercice, surtout lorsqu’il est fait en plein air et dans la nature, aide à renforcer le système immunitaire. »

Après le premier confinement en Israël au printemps, les parcs nationaux ont été autorisés à rouvrir progressivement, avec un enregistrement préalable obligatoire, des quotas de visiteurs et une limitation de la durée des visites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...