Rechercher

Pour Soros, E. Warren est la candidate « la plus qualifiée pour la présidence »

Mais le milliardaire juif américain indique qu'il ne soutiendra aucun candidat démocrate, car il travaillera avec celui que les électeurs choisiront face à Donald Trump

George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, à Bruxelles, le 27 avril 2017. (Crédit : AFP/Pool/Olivier Hoslet)
George Soros, fondateur et président de l'Open Society Foundations, à Bruxelles, le 27 avril 2017. (Crédit : AFP/Pool/Olivier Hoslet)

George Soros, un milliardaire juif américain et grand donateur du Parti démocrate,  a indiqué lors d’une interview que la sénatrice du Massachusetts, Elizabeth Warren, était « la plus qualifiée pour devenir présidente ».

Warren, l’une des favorites à la nomination démocrate pour la présidentielle dans les sondages, « s’est distingué comme la personne à battre », a ainsi déclaré George Soros lors d’un entretien avec le New York Times publié vendredi.

« Je ne prends pas position publiquement, mais je crois en effet qu’elle est la plus qualifiée pour devenir présidente », a-t-il estimé.

« Je ne soutiens personne, car je veux travailler avec tout le monde », a-t-il ajouté. « Je n’exprime pas mon opinion en général, car je dois faire avec celui ou celle que l’électorat choisira ».

La candidate démocrate à l’élection présidentielle, la sénatrice Elizabeth Warren, du Massachusetts, prend la parole le 2 juillet 2019 à Las Vegas. (AP Photo/John Locher)

Une des cibles préférées du président et de ses sympathisants, George Soros s’est également dit certain que ses opinions progressistes l’emporteraient sur le nationalisme de Donald Trump. Il a prédit que l’actuel locataire de la Maison Blanche perdrait les élections de 2020.

Les critiques adressées à l’homme d’affaires d’origine hongroise ont parfois été accusées de verser dans l’antisémitisme.

“[Trump] est une aberration, et il place assurément ses intérêts personnes avant ceux de la nation », a dénoncé George Soros. « Je pense que cela contribuera à sa défaite l’année prochaine. Je prédis donc que les choses changeront ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...