Première réunion des communautés juives des Balkans depuis 20 ans
Rechercher

Première réunion des communautés juives des Balkans depuis 20 ans

26 représentants des communautés juives des Balkans se sont réunis au Monténégro

Les 26 dirigeants des communautés juives des Balkans se rencontrent pour la première fois depuis 1995. (Crédit :  Ivana Bozovic)
Les 26 dirigeants des communautés juives des Balkans se rencontrent pour la première fois depuis 1995. (Crédit : Ivana Bozovic)

Plus de 400 représentants des communautés juives des Balkans et de l’ancienne Yougoslavie ont été convoqués à Petrovac (Monténégro), la semaine dernière pour la troisième conférence annuelle Mahar. Ce séminaire vise à prévenir l’assimilation des 2 500 juifs de la région.

Après la cérémonie d’ouverture des quatre jours de conférence Mahar 2015, les dirigeants des 26 communautés juives du Monténégro, de la Bosnie Herzégovine, de la Croatie, de la Serbie, du Kosovo, de l’Albanie, et de la Hongrie se sont assis à la même table pour la première fois en vingt ans pour discuter des problèmes rencontrés par leurs concitoyens.

Le PDG du Congrès Juif Mondial (World Jewish Congress), Robert Singer, a présidé la rencontre organisée à l’initiative de la communauté juive du Monténégro. « Nous sommes tous les membres d’une grande famille. Merci d’être et d’être restés juifs » a déclaré Singer. Il a également remercié le Monténégro pour ses relations avec Israël et le respect de sa communauté juive locale.

« Nous admirons comment le Monténégro a traité sa population juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous, juifs, apprécions ceux qui tentent d’aider les gens dans le besoin, » a ajouté Robert Singer.

 Robert Singer s'adresse à la conférence Mahar à Petrovac, Montenegro.Le 23 octobre 2015. (Crédit  Ivana Bozovic)
Robert Singer s’adresse à la conférence Mahar à Petrovac, Montenegro.Le 23 octobre 2015. (Crédit Ivana Bozovic)

Milen Rocen, conseiller spécial auprès du Premier ministre du Monténégro, a déclaré que son pays était fier de son mouvement anti-fasciste et de la protection des juifs déployée pendant l’ère nazie.

« Pendant une période de crime inimaginable et d’un effondrement moral de beaucoup de pays en Europe et autour du globe, le Monténégro a protégé ses juifs du mieux qu’il le pouvait. L’anti-fascisme est aujourd’hui un pivot sur lequel la politique de l’état moderne du Monténégro est tourné, » a déclaré Milan Rocen.

Le but principal de la conférence Mahar est d’établir une coopération entre les communautés juives de la région, a expliqué Jasha Alfandari, le président de la communauté juive du Monténégro.

Jasha Alfandari a loué les dirigeants des communautés pour être venus ensemble à cette conférence, la première réunion officielle depuis 1995. « Depuis la dissolution de l’ancienne Yougoslavie le leadership de la communauté juive au niveau fédéral a été perdu, » a-t-il déclaré.

Jasha Alfandari, le président de la communauté juive du Monténégro et Robert Singer (Crédit : Ivana Bozovic)
Jasha Alfandari, le président de la communauté juive du Monténégro et Robert Singer (Crédit : Ivana Bozovic)

Les sujets de la conférence se sont focalisés sur l’antisémitisme les relations entre Israël et sa diaspora et la sécurité de la communauté juive ainsi que des challenges spécifiques aux communautés des Balkans comme la restitution des propriétés appartenant aux juifs.

Pendant sa visite au Monténégro, Robert Singer a rencontré le ministre des Affaires Etrangères Igor Luksic pour discuter des problèmes rencontrés par la communauté juive locale, incluant des relations avec Israël, de l’antisémitisme en Europe et des relations diplomatiques entre le Monténégro et Israël.

Représentation de la chorale "Braća Baruh" de Belgrade (Crédit :  Ivana Bozovic)
Représentation de la chorale « Braća Baruh » de Belgrade (Crédit : Ivana Bozovic)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...