Président grec : Le terrorisme de l’EI vise l’humanité toute entière
Rechercher

Président grec : Le terrorisme de l’EI vise l’humanité toute entière

"Nous ne devons pas laisser le continent européen revenir à l'obscurité, l'Europe doit continuer à être un continent de la lumière et de l'humanité," a déclaré Prokopios Pavlopoulos

Le président Reuven Rivlin et le président grec Prokopis Pavlopoulos dans sa résidence à Jérusalem, le mercredi 30 mars 2016 (Crédit : Mark Neiman / GPO)
Le président Reuven Rivlin et le président grec Prokopis Pavlopoulos dans sa résidence à Jérusalem, le mercredi 30 mars 2016 (Crédit : Mark Neiman / GPO)

Le président Reuven Rivlin a accueilli mercredi son homologue grec, Prokopios Pavlopoulos, à Jérusalem. Les deux dirigeants se sont concentrés sur les questions régionales, en mettant l’accent sur la crise des réfugiés et le groupe terroriste de l’Etat islamique, qui a ravagé la Syrie et l’Irak tout en perpétrant une vague d’attaques terroristes sur le continent européen.

« Les pays de cette région doivent reconnaître le danger commun posé par l’islam militant et l’EI, et s’unir contre cet ennemi et former une alliance : une sécurité régionale et une alliance économique pour mettre un terme à la terreur mondiale », a expliqué Rivlin à Pavlopoulos, selon un communiqué de son bureau.

« Le terrorisme de l’EI vise l’humanité toute entière », a répondu Pavlopoulos.

« Nous devons faire comprendre à l’Europe que nous devons nous tenir ensemble contre le terrorisme et que quand il s’agit de la question des réfugiés, nous ne permettrons pas des expressions de haine entre les peuples, qui est à la source du racisme et de l’antisémitisme ».

Il a ajouté qu’il considère « avec une grande préoccupation », la « vague de haine » contre les réfugiés en Europe, et invoque la mémoire de l’Holocauste pour expliquer pourquoi l’Europe doit lutter contre cette « obscurité ».

Par ailleurs, Pavlopoulos a planté un olivier au KKL-JNF aujourd’hui, mercredi.

Il est 83e chef d’Etat à planter un arbre dans le Grove of Nations, où les présidents et les Premiers ministres plantent un arbre en signe d’amitié avec l’État d’Israël et le peuple juif et également comme un symbole d’espoir pour la paix entre toutes les nations du monde.

La visite actuelle de Pavlopoulos en Israël a été organisée pour célébrer les 25 ans de relations entre Israël et la Grèce, qui découlent de liens anciens entre les deux pays, issus de l’histoire, du milieu de l’universitaire et de la culture, ainsi que de leurs objectifs communs pour la stabilité économique et la sécurité régionale.

La Grèce a fourni de l’aide à Israël lors de l’incendie de forêt en décembre 2010, qui avait dévasté la forêt nordique du Carmel. Les avions grecs ont été parmi les premiers à venir aider Israël à éteindre le feu qui faisait rage, à envoyer des avions avec des techniciens, des pompiers et de l’équipement à la base aérienne de Ramat David.

Pavlopoulos est bien connu pour son soutien à la communauté juive grecque. Sa visite marque la troisième visite présidentielle de la Grèce depuis que les relations diplomatiques ont été établies.

« Nous ne devons pas laisser le continent européen revenir à l’obscurité, l’Europe doit continuer à être un continent de la lumière et de l’humanité, » a déclaré Pavlopoulos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...