Israël en guerre - Jour 59

Rechercher

Promettant une guerre sans merci, Netanyahu déclare qu’Israël « vengera ce jour noir »

Le Premier ministre avertit les habitants de Gaza de "partir maintenant" et promet de détruire les capacités du groupe terroriste après une attaque surprise sans précédent

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours télévisé le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/ GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours télévisé le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/ GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est engagé à déployer toute la force de l’armée israélienne contre le groupe terroriste palestinien du Hamas de la Bande de Gaza samedi soir, avertissant les Israéliens des jours difficiles qui les attendent alors que la nation riposte à un assaut surprise sans précédent, qui a fait des centaines de morts et transformé des villes frontalières en zone de guerre.

« Tsahal agira immédiatement pour détruire les capacités du Hamas », a déclaré Netanyahu dans une allocution télévisée, alors que des terroristes étaient toujours retranchés avec des otages dans au moins trois endroits en Israël. « Nous allons les paralyser sans pitié et venger ce jour noir qu’ils ont infligé à Israël et à ses citoyens. »

« Les habitants de Gaza doivent partir maintenant. Nous serons partout et de toutes nos forces », a-t-il ajouté, alors que des milliers de réservistes se dirigeaient vers les bases militaires en vue d’une contre-offensive largement attendue.

Le Premier ministre s’est exprimé quelque 16 heures après que des centaines de terroristes du Hamas se sont infiltrés en Israël depuis Gaza, envahissant des villes et des kibboutzim proches de la Bande de Gaza, tuant au moins 250 personnes, dont de nombreux civils, en blessant plus de 1 500 et prenant apparemment des dizaines d’otages. Des milliers de roquettes en provenance de Gaza ont frappé le sud du pays et des régions aussi éloignées que Tel Aviv et Jérusalem lors de cette attaque sans précédent, qui a pris Israël complètement au dépourvu alors qu’il célébrait la fête juive de Simhat Torah.

« C’est un ennemi qui assassine des enfants et des mères hors de leur maison, hors de leur lit. Un ennemi qui kidnappe des personnes âgées, des enfants, des jeunes. Des meurtriers qui massacrent nos citoyens, nos enfants, qui voulaient simplement s’amuser pendant une fête », a déclaré Netanyahu. « Ce qui s’est passé aujourd’hui n’a jamais été vu en Israël et je veillerai à ce que cela ne se reproduise pas. »

Frappant du poing et injectant ses mots de fureur, Netanyahu a juré qu’Israël « gagnerait cette guerre », mais a mis en garde contre un coût élevé, faisant allusion à une probable incursion terrestre.

Des personnes tentant d’éteindre des voitures après une attaque de roquettes en provenance de la Bande de Gaza, à Ashkelon, dans le sud d’Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

« Cette guerre prendra du temps. Elle sera difficile. Des jours difficiles nous attendent », a-t-il déclaré.

Accusant le Hamas d’avoir lancé une « guerre cruelle et diabolique », le Premier ministre a déclaré que le président américain Joe Biden et d’autres dirigeants mondiaux avec lesquels il s’était entretenu avaient « promis qu’Israël aurait la liberté d’agir pour poursuivre cette guerre ».

Il n’a pas mentionné les discussions qu’il a eues avec les dirigeants de l’opposition en vue de former un gouvernement d’unité d’urgence, mais il a indiqué que l’ensemble de son cabinet, composé principalement de partisans de la ligne radicale qui ont longtemps milité en faveur d’une action plus large contre Gaza, soutenait la décision de riposter durement.

« Tous les endroits où le Hamas se déploie, dans cette ville maléfique, tous les endroits où le Hamas se cache, où il opère, nous les réduirons à l’état de ruines », a-t-il déclaré.

Une salve de roquettes tirée par des terroristes palestiniens depuis Gaza en direction d’Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Eyad Baba/AFP)

Quelques heures plus tard, après s’être entretenu avec ses ministres et ses chefs de la sécurité, Netanyahu a déclaré dans un message distinct qu’Israël « s’engageait dans une guerre longue et difficile » qui lui était « imposée par une attaque meurtrière du Hamas ».

La première phase de la guerre, a-t-il écrit sur X, consiste à « détruire la plupart des forces ennemies » qui se sont infiltrées en Israël.

Israël a également entamé une offensive dans la Bande de Gaza « qui se poursuivra sans hésitation et sans répit – jusqu’à ce que les objectifs soient atteints », a affirmé le Premier ministre.

« Nous rétablirons la sécurité pour les citoyens d’Israël et nous vaincrons », a-t-il écrit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.