Re-localisation des bureaux de lutte contre le BDS à Tel Aviv
Rechercher

Re-localisation des bureaux de lutte contre le BDS à Tel Aviv

Pour Ofer Berkowitz, le gouvernement israélien lutte contre la délégitimation d'Israël mais pas contre la délégitimation de Jérusalem

Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)
Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)

Les bureaux du département des affaires stratégiques et de la guerre contre la délégitimation seront relocalisés à Tel Aviv, rapporte Ynet.

Ce département comprend la direction de la lutte contre le mouvement BDS. Les bureaux déménageront de Jérusalem à Tel Aviv. Cette re-localisation est source de polémiques.

Le maire-adjoint de Jérusalem, Ofer Berkowitz, a accusé le ministre de l’Intérieur Gilad Erdan, de soutenir la délégitimation de Jérusalem.

« Gilad Erdan prétend s’occuper de la délégitimation et plus globalement du mouvement BDS, mais il soutient en réalité la délégitimation de Jérusalem. C’est absurde, » a déclaré Ofer Berkowitz.

Ce dernier a promis de se battre contre cette décision qui apparaît en opposition avec les promesses gouvernementales qui s’étaient engagées à ne pas déménager les bureaux officiels de Jérusalem avant 2018.

Le maire-adjoint de Jérusalem a souligné les propos contradictoires du gouvernement. « Le gouvernement israélien continue de faire une séparation entre ce qu’il dit à propos de Jérusalem et ses actions envers Jérusalem. Au lieu de renforcer Jérusalem et son économie, le Gouvernement retire ses bureaux de Jérusalem, comme par exemple le bureau du responsable scientifique. »

Ce déménagement intervient à l’occasion d’une politique plus générale de re-localisation. Le bureau du responsable scientifique a déjà rejoint Tel Aviv ainsi que le siège digital israélien et la direction d’urgence du ministère de la Communication.

Gilad Erdan a répondu à ces accusations en expliquant que les bureaux seront divisés entre Jérusalem et Tel Aviv en fonction des besoins.

« Le département des affaires stratégiques et de la guerre contre la délégitimation est constitué de moins de 10 employés et est dans un processus de recrutement pour lutter contre le BDS, » a indiqué Gilad Erdan.

« Certains des employés continueront à travailler à Jérusalem au bureau du Premier ministre, et d’autres seront situés dans des bureaux dans le centre du pays, (…), en raison du besoin d’être à proximité d’autres agences de sécurité, » a déclaré le ministre de l’Intérieur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...