Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Refonte judiciaire : de grands entrepreneurs soutiennent Herzog

Le président a rencontré 30 dirigeants qui exhortent le gouvernement à interrompre les procédures législatives et à entamer un dialogue pour trouver un compromis

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Les fabricants, industriels et entreprises technologiques israéliens exhortant le gouvernement et l'opposition à entamer un dialogue en vue d'un accord de compromis sur les changements judiciaires proposés. (Autorisation)
Les fabricants, industriels et entreprises technologiques israéliens exhortant le gouvernement et l'opposition à entamer un dialogue en vue d'un accord de compromis sur les changements judiciaires proposés. (Autorisation)

Les dirigeants de quatre grandes organisations de fabricants et d’entreprises ont réitéré mardi leur appel public à l’ouverture d’un dialogue en vue d’un accord de compromis sur la refonte du système judiciaire prévue par le gouvernement et ont mis en garde contre les dommages sociaux et économiques déjà infligés.

Des annonces dans les journaux, signées par les dirigeants de l’Association des fabricants d’Israël, de la Fédération des chambres de commerce israéliennes, de l’Association des constructeurs d’Israël et de l’Association israélienne des hautes technologies, ont exhorté les partisans et les opposants aux changements judiciaires proposés à s’asseoir et à travailler en vue d’un compromis, comme l’a préconisé le président Isaac Herzog.

« Nous soutenons pleinement l’initiative du président. La politique attendra, l’unité du peuple passe avant tout. Asseyez-vous, discutez et mettez-vous d’accord », ont écrit les organisations dans les annonces, dont le titre est « Le leadership exige du courage ».

La semaine dernière, les fabricants et les industriels ont lancé un appel similaire dans des annonces publiées dans la presse. Herzog, qui a été la figure de proue des efforts visant à faire avancer un accord de compromis, a déclaré lundi qu’il consacrait tout son temps à la recherche d’une solution à la crise de la refonte judiciaire, estimant que la situation constituait une crise constitutionnelle et sociale « très grave ». Mardi, Herzog a rencontré 30 entrepreneurs et dirigeants d’entreprise pour discuter des répercussions de la proposition de refonte judiciaire sur l’économie et sur les activités commerciales en Israël et à l’étranger.

Bien que la coalition ait indiqué qu’elle était ouverte au dialogue sur cette restructuration, elle a refusé de ralentir le processus législatif. La Knesset a fait avancer mardi matin une législation déterminante qui permettra d’assortir les lois d’une dite clause « dérogatoire », une clause qui interdira à la Haute cour de les réexaminer. Ce projet de loi devra encore faire l’objet de deux votes à la Knesset pour devenir une loi.

S’il est adopté comme prévu, le texte de lois proposé placerait le pouvoir judiciaire largement sous contrôle politique, empêchant presque totalement la Haute Cour de justice de freiner l’exécutif et le législatif, et donnant un pouvoir quasi illimité à la majorité au pouvoir. La coalition a déclaré qu’elle cherchait à mettre en œuvre toutes ses réformes radicales avant que la Knesset ne s’arrête pour Pessah, dans un peu plus de deux semaines.

Des employés de la high-tech manifestant contre la refonte judiciaire prévue par le gouvernement israélien, à Tel Aviv, le 9 mars 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

« Notre préoccupation pour le sort de l’État et de l’économie israélienne est réelle et nous avons donc ressenti le besoin d’agir », a déclaré Ron Tomer, président de l’Association des fabricants d’Israël, mardi. « Nous n’avons qu’un seul État et nous devons le préserver, ainsi que l’unité du peuple – c’est cette unité qui a fait la force et la résistance de la société et de l’économie israéliennes. »

« La rupture de notre unité nous fera du tort à tous », a averti Tomer.

Au cours des dix dernières semaines, des centaines de milliers d’Israéliens de tous horizons sont descendus dans la rue pour protester contre les changements judiciaires et pour protéger la démocratie et le système d’équilibre des pouvoirs du pays. Ces dernières semaines, la coalition a balayé les avertissements de plus en plus nombreux d’économistes, de juristes, de diplomates et d’anciens hauts responsables de la Banque centrale du monde entier concernant les conséquences potentiellement irréversibles pour l’économie, la stabilité financière, la cohésion sociale, la sécurité et la réputation d’Israël dans le monde.

Uriel Lynn, président de la Fédération des chambres de commerce israéliennes, a appelé les parties à cesser de délibérer et a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas d’autre issue que de soutenir pleinement la proposition de Herzog en vue d’un accord de compromis.

« Il faut être complètement aveugle ou totalement sourd pour ne pas comprendre ou ne pas voir les dommages terribles et sans précédent que la réforme proposée dans son ensemble cause à l’État d’Israël », a déclaré Lynn. « Qu’il s’agisse de créer un fossé entre les gens et une polarisation, d’endommager l’économie, d’éroder la position d’Israël vis-à-vis de ses amis dans les pays occidentaux, de perturber les relations avec les États-Unis ou d’ébranler l’establishment de la défense. »

La semaine dernière, l’agence de notation Moody’s a émis un avertissement selon lequel la refonte judiciaire pourrait affaiblir la force institutionnelle du pays et « s’ils sont mis en œuvre dans leur intégralité, les changements proposés pourraient matériellement affaiblir la force du système judiciaire et, en tant que tels, être négatifs en termes de crédit ».

Auparavant, Fitch Ratings avait confirmé la note de crédit A+ d’Israël avec une perspective stable, mais avait également averti que les changements judiciaires pourraient conduire à « des résultats politiques plus mauvais ou à un sentiment négatif soutenu de la part des investisseurs et ainsi avoir un « impact négatif » sur le profil de crédit du pays.

« Chaque jour d’incertitude affectant notre humeur et chaque secteur des affaires, et les dommages économiques pour chaque citoyen d’Israël dans son ensemble deviennent plus importants », a commenté Raul Srugo, président de l’Association des constructeurs israéliens. « Cela commence par la stagnation du marché de l’immobilier et, jour après jour, le problème de la pénurie de solutions de logement s’aggrave et, à partir de là, cela affectera chaque action économique de chaque citoyen en Israël. »

Le marché de l’immobilier israélien se caractérise par une forte demande due à la croissance de la population et par une offre inadéquate, ce qui a entraîné une hausse vertigineuse des prix du logement au cours des dernières années.

Les prix des logements dans tout le pays n’ont cessé de grimper depuis le second semestre 2018, avec une brève pause en 2020 au plus fort de la pandémie de COVID-19. Les prix ont grimpé de 20 % au cours de l’année écoulée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.