Regev : L’hommage aux athlètes tués en 1972 doit faire partie de toutes les cérémonies d’ouverture de JO
Rechercher

Regev : L’hommage aux athlètes tués en 1972 doit faire partie de toutes les cérémonies d’ouverture de JO

Pendant un évènement historique en hommage aux Israéliens assassinés à Munich, le chef du CIO rappelle que ‘nous nous souvenons d’eux parce qu’ils sont des Olympiens, comme nous’

Les onze victimes israéliennes du massacre de Munich, pendant les Jeux olympiques d'été 1972
Les onze victimes israéliennes du massacre de Munich, pendant les Jeux olympiques d'été 1972

La ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, a déclaré dimanche qu’une cérémonie de commémoration des 11 athlètes et entraîneurs israéliens qui ont été tués par des terroristes palestiniens aux Jeux olympiques (JO) de Munich en 1972 devrait faire partie de toutes les cérémonies d’ouverture olympiques.

S’exprimant pendant une cérémonie d’hommage à la mairie de Rio de Janeiro pour les Israéliens assassinés, à laquelle assistaient des responsables israéliens, brésiliens et des JO, Regev a déclaré qu’un « drapeau noir » devrait toujours flotter au-dessus des Jeux.

« Cette cérémonie ne suffit pas », a déclaré dimanche la ministre pendant l’évènement, auquel assistaient également les familles des victimes israéliennes et des responsables du Comité international olympique (CIO).

« Le deuil des athlètes de Munich n’appartient pas seulement aux familles, seulement à Israël, seulement au peuple juif, a-t-elle déclaré. C’est également une tragédie pour le CIO, qui devrait faire flotter un drapeau noir. »

Miri Regev, ministre de la Culture et des Sports.  (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Miri Regev, ministre de la Culture et des Sports. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

« Cela doit devenir une partie intégrante de la cérémonie d’ouverture des JO, pour rappeler au monde libre ce qui peut arriver lorsque nous baissons notre garde », a-t-elle ajouté.

Pendant la cérémonie, Thomas Bach, président du CIO, a déclaré que « nous nous rappelons d’eux [les athlètes] parce que ce sont des Olympiens comme nous. »

Ce mois-ci, Bach avait mené une cérémonie de deuil pour les Israéliens assassinés, un hommage qui a, comme l’a déclaré la veuve de l’une des victimes, a permis aux familles de tourner la page.

Regev a salué le président du CIO, déclarant qu’il « était le premier à comprendre l’obligation du CIO de marquer cette tragédie », une référence à l’inauguration de la place du Deuil à Rio, un monument qui figurera à partir de maintenant dans tous les villages olympiques des athlètes. Le mémorial comprend deux pierres de l’Olympe antique, en Grèce, et porte l’inscription « nous nous rappellerons toujours de vous dans nos cœurs. »

Pendant l’inauguration le 3 août, Bach, la voix brisée par l’émotion, avait lu à voix haute le nom des 11 Israéliens et du policier allemand qui étaient morts après le raid dans le village olympique de Munich, la pire attaque terroriste de l’histoire des Jeux.

עם שזוכר את עברו יש לו עתיד. עשירי באב, תשע"ו. גם כאן, אנו זוכרים. זוכרים את חורבן ביתנו הלאומי לפני 1948 שנים, ואת 11…

Posted by ‎Miri Regev מירי רגב‎ on Sunday, 14 August 2016

Devant deux veuves et plusieurs membres de la délégation israélienne de 2016, Bach a déclaré que le massacre de Munich était « une attaque non seulement contre des Olympiens, mais aussi une agression contre les valeurs que défend le village olympique. »

Il a respecté une minute de silence pendant l’inauguration, et a étreint Ankie Spitzer et Ilana Romano, veuves de l’entraîneur d’escrime Andre Spitzer et de l’haltérophile Yossef Romano.

Bach a également lu le nom de Nodar Kumaritashvili, le lugeur Géorgien tué à l’entraînement à la veille des Jeux d’hiver 2010 de Vancouver.

Les familles des victimes de Munich ont fait campagne depuis des années pour une plus grande reconnaissance publique pour les morts de la part du CIO. Le Comité a été critiqué pour avoir refusé de respecter une minute de silence pour les victimes israéliennes pendant l’ouverture des Jeux de Londres en 2012, 40 ans après l’attaque.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...