Résultats définitifs : 36 sièges pour le Likud, soit 58 pour le bloc de droite
Rechercher

Résultats définitifs : 36 sièges pour le Likud, soit 58 pour le bloc de droite

Le numéro deux du parti Kakhol lavan Yair Lapid a déclaré que les résultats prouvaient que le Premier ministre "avait échoué"

Un bulletin de vote glissé dans l'urne lors des élections nationales du 2 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)
Un bulletin de vote glissé dans l'urne lors des élections nationales du 2 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)

La Commission électorale centrale a publié jeudi les résultats définitifs non officiels de l’élection de lundi. Ces chiffres excluent six bureaux de vote.

Likud : 36

Kakhol lavan : 33

Liste arabe unie : 15

Shas : 9

Yahadout HaTorah : 7

Yisrael Beytenu : 7

Alliance travailliste-Gesher-Meretz : 7

Yamina : 6

Ces scores indiquent que le bloc de droite est composé de 58 sièges, à 3 sièges de la majorité nécessaire pour former une coalition.

L’impasse politique semble donc persister.

Des résultats officiels devraient être publiés la semaine prochaine.

Le numéro deux du parti Kakhol lavan Yair Lapid a déclaré que les résultats prouvaient que le Premier ministre Benjamin « Netanyahu avait échoué ».

Yair Lapid, du parti Kakhol lavan, devant ses partisans à Tel Aviv, à l’approche des élections générales israéliennes, le 20 février 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Le Likud, parti du Premier ministre, devance son rival Kakhol lavan, qui a décroché 33 sièges. Mais le Premier ministre n’est toujours pas en mesure de former une coalition.

Le scrutin de lundi était le troisième en moins d’un an.

« Pour la troisième fois consécutive, Netanyahu a échoué », a tweeté Lapid. « Comme il l’a dit maintes fois, ‘la majorité décide’ et la majorité a décidé que… il ne peut pas devenir Premier ministre sous le coup d’une inculpation. Nous ferons tous les efforts nécessaires pour former un gouvernement dirigé par Benny Gantz. »

Il a remercié la commission électorale qui a supervisé le vote et a promis que « nous ferons tout pour ne pas avoir besoin de revenir voter une quatrième fois ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...