Rivlin charge officiellement Netanyahu de former le nouveau gouvernement
Rechercher

Rivlin charge officiellement Netanyahu de former le nouveau gouvernement

Le président a demandé à Netanyahu de former le prochain gouvernement de la 21e Knesset en souhaitant un retour au calme dans la vie politique

Le président d'Israël Reuven Rivlin (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem le 17 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le président d'Israël Reuven Rivlin (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem le 17 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Ce mercredi, le président Reuven Rivlin a officiellement chargé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de former une coalition pour gouverner la 21e Knesset. Il a ainsi demandé au Premier ministre d’Israël d’exercer son pouvoir afin de réduire les tensions au sein la société après une campagne électorale très vive.

« Dans les démocraties, la majorité décidé. Et dans ces élections, la majorité s’est exprimée », a déclaré Rivlin lors d’une conférence de presse aux côtés de Netanyahu, après l’avoir officiellement chargé de former le gouvernement.

Netanyahu, qui sera Premier ministre pour un cinquième mandat – ce qui est sans précédent en Israël –, devrait former une coalition de partis de droite et ultra-orthodoxes après le lancement des négociations jeudi.

L’élection de la semaine dernière l’a vu battre son principal adversaire Benny Gantz, un ancien général de l’armée qui dirige le parti Kakhol lavan, et qui devrait diriger l’opposition à la Knesset.

« Nous avons eu une campagne électorale éprouvante. Beaucoup de choses ont été dites alors qu’elles n’auraient pas dû l’être – de tous les côtés – pas dans un Etat juif, et pas dans un Etat démocratique », a déclaré Rivlin.

« Nous contre eux, c’est terminé. Maintenant, c’est juste nous, a ajouté le président. Maintenant il est temps de cesser de ‘les’ combattre et de regagner notre foi en ‘nous’ ! »

Dans ses remarques, après celles de Rivlin, Netanyahu a promis de représenter tous les Israéliens, « ceux qui ont voté pour moi, et ceux qui ne l’ont pas fait ».

Le président d’Israël Reuven Rivlin (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem le 17 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le Premier ministre a déclaré qu’il était aussi enthousiaste « que pour son premier mandat », et peut-être plus encore.

Les deux hommes avaient discuté en privé avant de faire leurs interventions publiques.

Le président d’Israël Reuven Rivlin (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem le 17 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

La décision du président de choisir Netanyahu est intervenue après que les responsables de partis représentant 65 des 120 sièges de la Knesset ont recommandé Netanyahu comme Premier ministre dans des consultations avec Rivlin au cours des deux derniers jours.

Alors que le parti de Netanyahu a obtenu autant de sièges que son rival Kakhol lavan, le Premier ministre est le seul avec assez de partenaires potentiels pour former une coalition.

Netanyahu va probablement former une coalition avec 65 sièges dont le Likud (35 sièges), Shas (8), Yahadout HaTorah (8), l’Union des partis de droite (5), Yisrael Beytenu (5) et Koulanou (4).

L’opposition devrait comprendre Kakhol lavan (35), le parti Travailliste (6), Hadash-Taal (6), Meretz (4) et Raam-Balad (4).

Après sa désignation par Rivlin, Netanyahu aura 28 jours pour former un gouvernement, avec la possibilité d’une extension de deux semaines, à la discrétion du président.

Les membres de l’Union des partis de droite rencontrent le président Reuven Rivlin à la résidence du président de Jérusalem, le 16 avril 2019 (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Lundi et mardi, Rivlin a rencontré les représentants des partis politiques élus au parlement dans des consultations en vue de la nomination.

Netanyahu et Rivlin ont longtemps été à couteaux tirés, alors que le Premier ministre a déclaré avant les élections de la semaine dernière que le président cherchait une « excuse » pour charger son rival politique Benny Gantz de former une coalition.

Rivlin a fermement dénoncé le commentaire de Netanyahu, et son bureau a déclaré qu’il s’agissait d’une « tentative méprisable » de saper la confiance du public dans son choix de qui pourrait tenter de former un gouvernement de majorité.

Le Likud devrait commencer les négociations de coalition jeudi avec des représentants des partis de droite et haredi.

Lundi, Avigdor Liberman, dont le parti laïc Yisrael Beytenu a remporté cinq sièges aux élections, a déclaré qu’il recommanderait Netanyahu, renforçant ainsi la coalition menée par le Likud, même si Liberman a déclaré qu’il tiendrait bon sur des questions religieuses et d’Etat dans une coalition qui sera probablement dominée par le droite religieuse.

La confrontation entre les partis religieux et ceux laïcs de droite va probablement compliquer les négociations.

Mardi, la Knesset a annoncé que les nouveaux membres élus seraient intronisés le 30 avril à 16h (heure d’Israël). La loi stipule que la cérémonie d’intronisation devrait avoir lieu dans les 14 jours après les élections, mais le président de la Knesset a retardé la cérémonie à cause de la fête juive de Pessah et de la fête chrétienne de Pâques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...