Rivlin : la paix avec les Palestiniens semble impossible pour l’instant
Rechercher

Rivlin : la paix avec les Palestiniens semble impossible pour l’instant

Le président a déclaré que l’Etat juif devait toujours être préparé à protéger ‘l’entreprise sioniste et la terre d’Israël’

Le président Reuven Rivlin, le 28 octobre 2015. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Le président Reuven Rivlin, le 28 octobre 2015. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Le climat sécuritaire et politique de la région en ce moment rend les perspectives d’un accord de paix avec les Palestiniens presque impossibles, a déclaré lundi le président Reuven Rivlin, ajoutant que bien qu’Israël ne souhaite pas vivre par l’épée, l’Etat devait néanmoins être toujours prêt à protéger ses citoyens et ses frontières.

« L’hypothèse que, en ces circonstances, Israël peut réussir à faire la paix avec les Palestiniens via des négociations avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, pendant que le Hamas le déstabilise sans cesse, semble impossible », a déclaré Rivlin pendant une conférence à Jérusalem organisé par le journal pro-implantation BeSheva.

« Nous ne vivrons pas toujours par l’épée, mais nous devrons vivre pour toujours avec l’épée, et nous devons être prêts et volontaires pour protéger l’entreprise sioniste et la terre d’Israël », a-t-il déclaré.

Le président a continué en déclarant qu’Israël ne devait pas seulement travailler pour réprimer les violences, mais également lutter pour gérer les sentiments de haine et d’incitation [à la violence] au cœur du conflit.

« A la racine du terrorisme se trouve la terrible hostilité que nos ennemis ont envers nous, a-t-il déclaré. Une hostilité qui est le résultat de l’incitation terrible [à la haine] qui existe aussi au sein de l’Autorité palestinienne. Une hostilité qui recrute des enfants haineux entre 13 et 15 ans. Une hostilité qui cible le peuple juif, mais ne fait pas de distinction entre un Israélien qui est juif et un qui n’est pas juif, entre un citoyen et un soldat, entre une jeune fille et un homme âgé ou une femme enceinte. »

Dans la nuit de dimanche, l’armée et la police des frontières ont arrêté 18 Palestiniens en Cisjordanie, dont trois membres présumés du Hamas et huit activistes qui auraient pris part à de violentes manifestations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...