Rivlin : Les élus préfèrent « devenir fous » plutôt que de former un gouvernement
Rechercher

Rivlin : Les élus préfèrent « devenir fous » plutôt que de former un gouvernement

Une semaine avant la date butoir, le président contrarié affirme qu'Israël traverse une "période troublée", exhorte Netanyahu et Gantz à éviter les élections

Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz (à gauche), le président Reuven Rivlin (C) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) se rencontrent à la résidence du Président à Jérusalem, le 25 septembre 2019. (Amos Ben Gershom/GPO)
Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz (à gauche), le président Reuven Rivlin (C) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) se rencontrent à la résidence du Président à Jérusalem, le 25 septembre 2019. (Amos Ben Gershom/GPO)

Le président Reuven Rivlin a déploré mercredi la « période troublée » pour Israël après des mois d’impasse politique, accusant les dirigeants politiques de préférer « devenir fou » plutôt que de faire des compromis sur un gouvernement.

Après que ni l’un ni l’autre n’aient obtenu la majorité des sièges avec leurs alliés respectifs aux élections de septembre, le dirigeant de Kakhol lavan Benny Gantz et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont exprimé leur soutien à un gouvernement d’unité incluant leurs deux partis, mais les discussions entre eux n’ont pas abouti à une coalition et ils se sont rejetés la responsabilité de cette impasse. Mardi, une réunion entre Gantz et Netanyahu a échoué après seulement 45 minutes.

Si aucun député ne parvient à obtenir l’appui d’au moins 61 des 120 membres de la Knesset d’ici le 11 décembre, des élections seront organisées pour la troisième fois en moins d’un an. Si ce troisième scrutin est convoqué, la première date possible pour sa tenue serait le 25 février 2020, selon un responsable juridique de la Knesset.

Ni le chef du Likud Netanyahu ni Gantz, leader du parti centriste Kakhol lavan, n’ont pu jusqu’à présent former un gouvernement, bien que les deux aient publiquement déclaré vouloir éviter un troisième vote. Deux tours d’élections en avril et en septembre n’ont pas permis de former un gouvernement élu – une première dans l’histoire politique israélienne.

« Je n’exagérerais pas si je dis que c’est une période troublée pour l’État d’Israël », a écrit Rivlin dans une série de tweets. « Ce n’est pas une période troublée pour l’un ou l’autre camp politique. C’est une période troublée pour nous tous. »

Dans un appel direct aux dirigeants politiques, Rivlin cite une phrase du poète israélien Haim Hefer – « Nous ne voulons pas dormir, nous voulons devenir fous » – pour décrire les deux mois de négociations de la coalition.

Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu se rencontrent au siège de l’armée israélienne à Tel Aviv, le 27 octobre 2019. (Crédit : Elad Malka)

« Vous n’avez pas dormi depuis deux mois déjà, et il me semble que [vous] voulez juste devenir fou », a dit le président. « Si c’est ce que vous voulez, devenez fou ! Mais pourquoi entraîner la nation avec vous ? »

Comme la Knesset a jusqu’à mercredi prochain pour que les députés désignent un des leurs pour former un gouvernement, Rivlin a déclaré qu’il était encore temps de remettre Israël sur la « bonne voie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...