Robert Faurisson condamné pour négationnisme
Rechercher

Robert Faurisson condamné pour négationnisme

Dans une interview, Robert Faurisson, 86 ans, explique ses théories négationnistes

Robert Faurisson. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Robert Faurisson. (Crédit : capture d'écran Youtube)

Mardi 16 juin dernier, au tribunal correctionnel de Paris, Robert Faurisson, figure du négationnisme français, a été condamné à six mois de prison avec sursis et à 10 000 euros d’amende.

Cette condamnation fait suite à des propos recueillis à l’occasion d’un reportage « Un homme, Faurisson ».

Cette vidéo publiée sur plusieurs sites internet est toujours disponible sur Youtube.

Les responsables de la diffusion de ce portrait ont également été poursuivis.

Une partie de son interview porte le nom de « révisionnisme historique » ; il y rapporte les propos de l’historien Léon Poliakov qui aurait écrit : « Mais sur l’extermination des Juifs aucun document n’a été trouvé, ça n’a peut être jamais existé. » « C’est extraordinaire », déclare Faurisson.

Il ajoute : « Les déportations ont existé, les convois de déportation ont existé, les camps de concentration ont existé, les fours crématoires ont existé, mais a t-on le droit de dire qu’Auschwitz était un camp d’extermination ? »

« Il n’existe aucun document qui dit : ‘il faut tuer des Juifs’. »

Selon lui, « le plus grand massacre de tous les temps se fonde sur une incroyable rencontre des esprits et une télépathie consensuelle ».

Le Monde rapporte que la procureure aurait dénoncé les propos révisionnistes qui constituent « une insulte, une injure, une deuxième mise à mort » pour les victimes de l’Holocauste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...