Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

« Savta Rachel » retourne sur les lieux de sa prise d’otages qui a duré 15 heures

La grand-mère, qui a retenu ses ravisseurs dans sa maison, était accompagnée du ministre britannique des Affaires étrangères pour constater l'ampleur des dégâts

Capture d'écran de la vidéo de Rachel Edry décrivant comment elle a subrepticement indiqué à la police le nombre de terroristes qui la retenaient prisonnière dans sa maison d'Ofakim, le 8 octobre 2023. (Crédit : Treizième chaîne ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran de la vidéo de Rachel Edry décrivant comment elle a subrepticement indiqué à la police le nombre de terroristes qui la retenaient prisonnière dans sa maison d'Ofakim, le 8 octobre 2023. (Crédit : Treizième chaîne ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Rachel et David Edery, un couple d’Ofakim retenu en otage pendant 15 heures dans leur maison, y sont retournés mercredi pour la première fois depuis que la police les a secourus, dans ce qui est devenu l’un des rares points de lumière à émerger d’Israël depuis les massacres de samedi.

« Je n’ai plus rien à faire ici, il ne reste que la mort et la dévastation », a déclaré Rachel Edery au Times of Israel à l’extérieur du duplex mitoyen criblé de balles. « Je suis venue dire remercier Dieu d’avoir sauvé nos vies et à nos remarquables forces de sécurité. »

Les Edery ont accueilli James Cleverly, le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, dans ce qui restait de leur maison. Le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, y a rencontré Cleverly, ainsi que le maire d’Ofakim, Yitzhak Danino, et une trentaine de journalistes, pour la plupart de la presse étrangère.

Cohen a remercié le Royaume-Uni pour son amitié avec Israël et a promis qu’Israël triomphera du groupe terroriste palestinien du Hamas. Cleverly a déclaré être venu à Ofakim « parce qu’il est important de faire preuve de solidarité en ce moment ».

Le couple, qui est hébergé par l’un de leurs fils pendant que se coordonne la rénovation de leur maison avec les agences d’assurance et le ministère de la Défense, est essentiellement resté dans la cour et s’est contenté de jeter un coup d’œil à l’intérieur en désordre, qui empestait le sang putride des cinq terroristes tués lorsque la police est intervenue pour les secourir.

À l’étage, les mouches pullulaient autour des flaques de sang. Les murs étaient noircis par l’explosion d’au moins une grenade pendant l’extraction, qui s’est terminée sans qu’aucun Israélien ne soit blessé. Avant l’extraction, les terroristes avaient tué au moins deux policiers devant la maison des Edery.

Dans le salon à l’étage, une assiette de riz séché et de ragoût de bœuf à moitié mangée était encore sur la table basse. Savta (« grand-mère » en hébreu) Rachel a servi de la nourriture aux cinq terroristes qui sont entrés chez elle, a chanté avec eux et les a calmés, a-t-elle raconté plus tard dans des témoignages qui ont fait d’elle une héroïne locale. Son calme et sa bonne humeur lui ont valu des éloges dans le monde entier.

« La psychologie inversée qu’elle a employée est tout simplement incroyable, elle est une source d’inspiration », a expliqué au Times of Israel une habitante de la région, Batsheva Dahan, âgée de 69 ans.

« Je jouais le tout pour le tout, pour toute ma vie. Je voulais juste les retenir assez longtemps pour être en vie lorsque les forces de secours entreraient dans la maison. Mais je n’arrive toujours pas à croire que je suis en vie », confiait Savta Rachel au Times of Israel depuis son domicile.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.