Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Shoah/Haine en ligne : le chef de l’ONU fustige « la complicité » des réseaux sociaux

"Ce sont des catalyseurs qui, ayant le profit pour moteur, banalisent l'extrémisme", a fustigé Antonio Guterres

L'envoyé israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, à gauche, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au centre, et le président de Yad Vashem Dani Dayan, à droite, devant le "Livre des noms" au siège de l'ONU, à New York, le 26 janvier 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
L'envoyé israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, à gauche, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au centre, et le président de Yad Vashem Dani Dayan, à droite, devant le "Livre des noms" au siège de l'ONU, à New York, le 26 janvier 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Le secrétaire général de l’ONU a fustigé vendredi, à l’occasion de la journée de commémoration de l’Holocauste, les « décharges toxiques » de haine en ligne, accusant les réseaux sociaux de « complicité ».

« Aujourd’hui, ce n’est pas seulement l’extrémisme violent que nous affrontons; c’est aussi, de plus en plus, le terrorisme. La menace est mondiale et elle s’accroît. L’un des principaux accélérateurs de cette croissance : le monde numérique », a déclaré Antonio Guterres lors d’une cérémonie à l’Assemblée générale de l’ONU.

« De nombreux pans d’internet deviennent des décharges toxiques où se déversent la haine et les mensonges pernicieux. Ce sont des catalyseurs qui, ayant le profit pour moteur, banalisent l’extrémisme », a-t-il poursuivi.

« Par le recours à des algorithmes qui attisent la haine pour garder les utilisateurs rivés à leurs écrans, les plateformes de réseaux sociaux se rendent complices. Idem pour les annonceurs qui subventionnent ce modèle économique », a dénoncé le secrétaire général.

Alors « aujourd’hui, je lance un appel urgent à toutes celles et ceux qui exercent une influence sur l’écosystème de l’information – les autorités de contrôle, les décideurs, les entreprises technologiques, les médias, la société civile et les pouvoirs publics. Faites cesser la haine. Installez des garde-fous. Et faites-les respecter », a-t-il déclaré.

« Nous ne pouvons pas ouvrir de nouveaux exutoires aux vieilles haines et laisser l’impunité régner sur les plateformes numériques. Ensemble, nous devons opposer les faits aux mensonges, l’éducation à l’ignorance, la mobilisation à l’indifférence. »

Décrivant la montée du national-socialisme dans les années 1930, il s’est alarmé qu' »aujourd’hui, des échos de ce chant des sirènes de la haine reviennent résonner à nos oreilles », dans un contexte de crise économique exacerbant les « mécontentements », de « désinformation galopante » et de « propagation de théories du complot paranoïaques ».

Il a notamment dénoncé les « tentatives de réécrire l’Histoire, de nier l’Holocauste et de réhabiliter ceux qui y ont collaboré ».

« D’une enquête à l’autre, le même constat s’impose: l’antisémitisme atteint des sommets. Et ce qui est vrai pour l’antisémitisme l’est aussi pour les autres formes de haine. Le racisme. Le sectarisme antimusulman. La xénophobie. L’homophobie. La misogynie. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.