Six personnes porteurs du coronavirus dans une maison de retraite à Jérusalem
Rechercher

Six personnes porteurs du coronavirus dans une maison de retraite à Jérusalem

Après le retour de France de l'infirmière qui a contracté le virus, 4 collègues ont été contaminés en même temps qu'une résidente; le PDG en appelle au ministère de la Santé

Le bâtiment Nofim à Jérusalem abrite une maison de retraite. (Autorisation)
Le bâtiment Nofim à Jérusalem abrite une maison de retraite. (Autorisation)

Quatre membres du personnel et une pensionnaire d’une résidence médicalisée de Jérusalem auraient été testés positifs au COVID-19, ayant apparemment contracté le virus auprès d’une intervenante sociale qui a repris le travail la semaine dernière après un voyage en France.

Le nombre de personnes infectées à la résidence Nofim Tower, y compris l’assistante sociale, est passé à six, a rapporté la Douzième chaîne. Une des infirmières infectée est une employée de l’établissement voisin de Nofei à Jérusalem et elle a transmis le virus à une collègue.

Une résidente de Nofim a déclaré au Times of Israel que ses quelque 170 voisins n’avaient pas le droit de quitter leur chambre. L’établissement abrite également une unité de soins infirmiers de 19 lits.

Quinze membres du personnel et résidents connus pour avoir été en contact avec des personnes infectées par le virus ont également été placés en quarantaine obligatoire.

Résidents de l’établissement Nofim Tower de Jérusalem dans une salle commune. (Autorisation)

La résidente qui s’est adressée au Times of Israel a déclaré que, bien qu’ils aient reçu des mises à jour par le biais du système de sonorisation de la Nofim Tower, celles-ci ont cessé depuis vendredi, laissant de nombreuses personnes dans l’ignorance quant à l’évolution de la situation.

Dimanche, les résidents ont trouvé deux morceaux de papier agrafé contenant des annonces glissées sous leur porte, dans lesquelles la direction appelait au calme et à la patience, car les restrictions devaient se poursuivre à l’avenir.

Le PDG de Nofim Tower, Rafi Pollak, a déclaré dimanche à la Treizième chaîne qu’il ne maîtrisait plus la situation et a demandé au ministère de la Santé d’intervenir.

« C’est une bataille perdue d’avance », a-t-il déclaré, comparant son établissement au navire de croisière Diamond Princess qui est resté bloqué dans les eaux au large du Japon en janvier en raison d’une épidémie de coronavirus parmi les passagers à bord.

Tamir Tal, dont la mère est une résidente de Nofim, a salué la conduite de la direction de l’établissement, disant qu’elle avait dépensé une somme d’argent considérable pour désinfecter le site, mais a reproché au ministère de la Santé de négliger les résidents.

Rahel Dan, résidente de l’établissement Nofim Tower (à gauche), avec plusieurs petits-enfants dans le restaurant de l’établissement. (Autorisation)

Pour la plupart des gens, le nouveau coronavirus ne provoque que des symptômes légers ou modérés, tels que la fièvre et la toux. Pour certains, en particulier les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé existants, il peut provoquer des maladies plus graves, notamment la pneumonie. L’épidémie mondiale a contaminé plus de 156 000 personnes et fait plus de 5 800 morts. Aux États-Unis, le bilan est de plus de 50 morts, tandis que les infections ont approché les 3 000 dans 49 États et le district de Columbia.

Le ministère de la Santé a déclaré lundi que 42 cas supplémentaires de coronavirus avaient été enregistrés en Israël, ce qui porte le nombre total à 255.

Plus de 90 % des personnes infectées par la maladie – 228 sur 255 – présentent des symptômes légers, tandis que 13 personnes sont dans un état modéré et cinq sont gravement malades, a déclaré le ministère. Quatre autres personnes ne présentent plus aucun symptôme et sont en voie de guérison, selon le ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...