Smotrich : « Netanyahu veut former un gouvernement de gauche »
Rechercher

Smotrich : « Netanyahu veut former un gouvernement de gauche »

"Nous seuls pouvons le garder à droite," a déclaré le ministre des Transports, issue du parti de la Droite Unie

Le ministre des Transports Bezalel Smotrich arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 24 juin 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le ministre des Transports Bezalel Smotrich arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 24 juin 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Mercredi, le ministre des Transports Bezalel Smotrich a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de vouloir former un gouvernement de gauche.

Smotrich s’est exprimé après que Netanyahu aurait déclaré à des militants du Likud qu’il serait mieux que la Droite unie, dirigée par Ayelet Shaked et dont Smotrich fait partie, remporte sept ou huit sièges, plutôt que les 12 sièges actuellement prévus par les sondages, pour s’assurer qu’il dirige la nouvelle coalition.

« Il y a de plus en plus d’indications [qui montrent] que Netanyahu va former un gouvernement de gauche. C’est pour cela qu’il veut que nous soyons petits et faibles. C’est seulement si nous sommes forts et grands qu’il n’aura pas d’autre choix que de former un gouvernement de droite. La Droite unie garde Netanyahu à droite », a tweeté Smotrich.

Selon la Radio de l’armée, Netanyahu a prononcé ces commentaires lors d’un discours à des militants du parti mardi.

« Il serait mieux que la Droite unie obtienne sept ou huit sièges, et non pas 12, car de cette manière, ils seraient dans la coalition de droite. La situation du Likud est très mauvaise », aurait déclaré Netanyahu, lançant ce que l’on a qualifié de « campagne gevalt » – une tactique qu’il a employée lors des précédentes élections pour convaincre les électeurs d’aller voter pour le Likud parce que son poste de Premier ministre serait en danger.

Mercredi, Netanyahu a exprimé son opposition à un gouvernement d’unité avec le parti centriste Kakhol lavan, rejetant une initiative pour une telle coalition de la part d’Avidgor Liberman, chef d’Yisrael Beytenu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...