Tel Aviv classée parmi les villes les moins bien réputées
Rechercher

Tel Aviv classée parmi les villes les moins bien réputées

La Ville blanche tient compagnie à Téhéran, Caracas et Bagdad dans un sondage qui évalue les villes selon leur réputation

Des Israéliens dans un café de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des Israéliens dans un café de Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un récent sondage a classé Tel Aviv parmi les villes les moins réputées du monde, aux côtés de Téhéran, Bogota et Bagdad.

Le sondage a été réalisé par le Reputation Institute, un cabinet de conseil, qui a demandé à 19 000 résidents de France, d’Allemagne, d’Italie, du Royaume-Uni, du Japon, des Etats-Unis, du Canada et la Russie de classer 101 villes du monde en fonction de leurs niveaux de confiance, d’estime, d’admiration et de respect qu’ils ont pour la ville.

La ville de Tel Aviv a été classée 92e sur 101, juste avant Caracas, au Venezuela, et est accompagnée du Caire, en Egypte ; de Bogota, en Colombie ; et de Téhéran, en Iran ; parmi d’autres.

Beaucoup de villes classées en fin de liste sont localisées dans des régions en conflit. Bagdad, en Irak, occupe la dernière place.

Les villes qui ont remporté les deux premières places se situent en Australie : Sydney et Melbourne.

Sur les 20 meilleures villes, 15 se trouvent en Europe. La ville américaine la mieux classée est celle de San Francisco, et est classée à la 24e place.

La ville de Tel Aviv est considérée comme un centre économique et culturel d’Israël et est souvent présentée par les groupes civiques comme un croisement entre la Silicon Valley et une capitale européenne, avec une économie florissante, animée par sa vie nocturne, ses cafés animés et ses plages.

Le sondage, cependant, a montré que la ville n’est pas nécessairement considérée de la même manière par des étrangers.

« Nous voyons des liens avec d’autres recherches lorsque nous comparons nos classements de réputation à des données comme le tourisme et l’investissement », a indiqué Fernando Prado, le directeur associé de Reputation Institute, sur la CNN.

« Les mesures finissent par être fortement corrélées ».

Prado a également déclaré que la réputation d’une ville influe sur le désir des gens de la visiter, d’y vivre, d’y travailler ou d’y investir.

Le Reputation Institute est une firme de recherche et de conseil dont les clients comprennent les gouvernements et les sociétés qui cherchent à améliorer leurs réputations mondiales.

Les villes choisies pour être classées étaient celles que le cabinet pensait qu’elles seraient familières auprès des hommes d’affaire et les touristes internationaux.

Le cabinet a laissé quelques villes très peuplées telles que Lagos, au Nigeria, et à Guangzhou, en Chine, de côté en faveur des petites villes européennes comme Copenhague, au Danemark, et Oslo, en Norvège.

Villes les plus réputées :

Sydney, Australie
Melbourne, Australie
Stockholm, Suède
Vienne, Autriche
Vancouver, Canada
Barcelone, Espagne
Edinburgh, Royaume-Uni
Genève, Suisse
Copenhague, Danemark
Venise, Italie

Villes les moins réputées :

Bagdad, Irak
Téhéran, Iran
Moscou, Russie
Nairobi, Kenya
Bogota, Colombie
Mexico, Mexique
Caire, Egypte
Kiev, Ukraine
Caracas, Venezuela
Tel Aviv, Israël

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...