Tel-Aviv, et son amour des chiens, suscite l’admiration de Laurent Cabrol
Rechercher

Tel-Aviv, et son amour des chiens, suscite l’admiration de Laurent Cabrol

Les chiens sont partout chez eux à Tel-Aviv: restaurants, parcs et bureaux. Une plage leur est même dédiée, et ils aident parfois leurs maîtres à trouver l'âme-soeur

Un homme à Tel Aviv fait du vélo en compagnie de ses chiens le 18 juin 2015 (Crédit :Miriam Alster/FLASH90)
Un homme à Tel Aviv fait du vélo en compagnie de ses chiens le 18 juin 2015 (Crédit :Miriam Alster/FLASH90)

L’un des plus célèbres présentateurs météo de France est tombé en pâmoison devant la manière dont les chiens seraient traités à Tel-Aviv.

Laurent Cabrol cite, par exemple, la soixantaine de parcs canins de la Ville blanche, alors que Paris n’en compte que 2; mais aussi leur omni-présence sur le boulevard Rothschild ou le parc Hayarkon. Ils ont même une plage dédiée (Hof Haclavim) aux alentours du Namal, au nord de la ville.

Plus que cela, et la différence avec Paris saute aux yeux, « il est devenu commun d’amener son toutou au restaurant, à une soirée entre amis ou au bureau, » explique France Dimanche.

Il n’est pas rare non plus de voir un promeneur rémunéré à vélo promener une demi-douzaine de chiens, et les emplois crées sont nombreux : toiletteurs, éducateurs, ou « dog-sitters ».

Fin du fin, rapporte France Dimanche, « les célibataires délaissent même les sites de rencontre et se mettent à rechercher l’âme sœur en promenade, leur animal au bout de la laisse… comme dans le dessin animé Les 101 Dalmatiens ! »

Un festival canin avait eu lieu l’an dernier.

Pourquoi la ville Tel Aviv est folle de ses chiens

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...