Thomas Nides, prochain envoyé US en Israël après le retrait de Wexler ?
Rechercher

Thomas Nides, prochain envoyé US en Israël après le retrait de Wexler ?

Familier du conflit israélo-palestinien, Nides entretient des liens étroits avec le secrétaire d'État Antony Blinken et l'ancien président Barack Obama

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le secrétaire d'État à l'administration et aux ressources, Thomas Nides, lors d'une conférence de l'USAID, au mois de juin 2021. (Capture d'écran/YouTube)
Le secrétaire d'État à l'administration et aux ressources, Thomas Nides, lors d'une conférence de l'USAID, au mois de juin 2021. (Capture d'écran/YouTube)

L’ancien fonctionnaire du département d’État Thomas Nides est pratiquement certain d’être le prochain ambassadeur de l’administration Biden en Israël après que l’autre candidat en lice, l’ancien membre du Congrès, Robert Wexler, a été informé par un allié du président au Congrès samedi après-midi, qu’il ne serait pas choisi, affirme un ancien fonctionnaire américain au Times of Israel.

Une source familière de l’affaire a également confirmé que Wexler avait été informé que le poste ne lui reviendrait pas.

Nides était initialement considéré comme le favori pour le poste, mais Wexler a bénéficié d’un coup de pouce ces dernières semaines de la part de plusieurs législateurs qui ont contacté Biden en son nom, notamment le député Ted Deutch et le sénateur Bernie Sanders.

Nides, pour sa part, entretient des liens étroits avec le secrétaire d’État Antony Blinken et l’ancien président Barack Obama.

Lui et Wexler sont tous deux familiers du conflit israélo-palestinien.

Wexler en particulier, puisqu’il dirige actuellement le Centre S. Daniel Abraham pour la paix au Moyen-Orient à Washington.

M. Nides a été secrétaire d’État adjoint à la gestion et aux ressources dans l’administration Obama avant de devenir directeur général chez Morgan Stanley.

Né en 1961 dans une famille juive de Duluth, dans le Minnesota, M. Nides est un cadre bancaire et, s’il est choisi, il apportera à ce poste une expérience, à la fois du gouvernement et du secteur privé.

Il est directeur général et vice-président de Morgan Stanley et a travaillé dans plusieurs institutions financières, dont le Crédit Suisse et Burson-Marsteller.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...