Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Tibi inclut un Israélien tué par le Hamas dans une photo d’enfants palestiniens tués

Suite à la demande de la mère d'Ido Avigal, 5 ans, tué par un tir de roquette depuis Gaza en 2021, le député arabe retire la photo

Le député Ahmad Tibi, à droite, lors d'une discussion et d'un vote à la Knesset, à Jérusalem, le 19 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Ahmad Tibi, à droite, lors d'une discussion et d'un vote à la Knesset, à Jérusalem, le 19 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ahmad Tibi (Hadash-Taal), député arabe israélien, a été vivement critiqué mardi pour avoir inclus la photo d’un jeune Israélien juif dans un montage de photos d’enfants palestiniens qui auraient été tués par l’armée israélienne.

La mère d’Ido Avigal, 5 ans, tué en mai 2021 par une roquette tirée depuis la Bande de Gaza, touchant un immeuble résidentiel en Israël, a immédiatement réagi et a demandé à Tibi de retirer l’image, ce qu’il a fait par la suite.

Tibi avait publié le montage en réponse à une publication du journaliste d’Israel Hayom Yehuda Schlesinger sur X, anciennement Twitter, dans laquelle il affirmait que Tsahal « ne bombarde pas les maisons dans lesquelles se trouvent des enfants. »

Schlesinger a publié ce message en réaction à une interview accordée à l’émission « 60 Minutes » de la chaîne CBS par les dirigeants de « Frères et Sœurs d’armes », un important groupe de protestation contre les efforts du gouvernement pour radicalement remanier le système judiciaire israélien.

« Si vous voulez que des pilotes volent et tirent des bombes et des missiles sur des maisons en sachant qu’ils risquent de tuer des enfants, ils doivent avoir la plus grande confiance dans les personnes qui prennent ces décisions », a déclaré à l’émission Shira Eting, ancienne pilote d’hélicoptère de combat, au sujet des frappes israéliennes sur les maisons des terroristes.

L’interview a été filmée en juillet et diffusée dimanche soir, au moment où le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’envolait pour une visite très attendue aux États-Unis.

Tibi a partagé la publication de Schlesinger accompagnée du montage de photos des 36 enfants avec le commentaire « Sauf ces fois-là ».

Parmi les portraits, il y avait une photo d’Ido Avigal, lors de l’Opération « Gardiens des murs » en 2021, au cours de laquelle Tsahal avait affronté des groupes terroristes palestiniens dirigés par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la Bande de Gaza.

Plus de 4 000 roquettes avaient été tirées sur le territoire israélien pendant ces combats.

Avigal apparaît sur l’image publiée par Tibi, au troisième rang en partant du bas, troisième en partant de la droite.

La mère d’Avigal, Shani Avigal, a partagé la publication de Tibi et a écrit : « C’est bien beau de mettre plein d’enfants sur une photo et de dire au monde que Tsahal les a tués, mais pourriez-vous retirer la photo de mon fils ? Je suis à peu près certaine qu’il a été assassiné par le Hamas qui a également blessé ma fille, ma nièce et moi-même, mais je ne suis pas une enfant, alors peu importe. »

Ido Avigal, tué chez lui à Sderot par une roquette tirée depuis Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit : Twitter)

Le ministre d’extrême-droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a répondu par sa propre publication sur X en déclarant : « Ahmad Tibi le terroriste, vous n’avez pas honte d’utiliser la photo d’un garçon juif innocent qui a été assassiné par vos amis du Hamas ? C’est une honte que vous soyez à la Knesset. »

Tibi a par la suite retiré la publication du montage et s’est expliqué. « J’ai supprimé la première photo par respect de la demande d’une mère endeuillée, la mère d’Ido, que sa mémoire soit bénie, que j’ai mentionné à plusieurs reprises ces dernières années. »

« Un enfant est un enfant », a poursuivi Tibi. « Le meurtre d’enfants est terrible, qu’il s’agisse de Palestiniens ou d’Israéliens. Les mères palestiniennes sont elles aussi touchées. Il n’y a pas de monopole de la douleur. »

Tibi a également inclus une photo tirée de la première page du quotidien Haaretz du 27 mai 2021, qui titrait que 67 enfants avaient été tués à Gaza au cours des combats, accompagnée d’un montage de leurs photos.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.