Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Tomer Bar rencontre des pilotes réservistes, redoute que la situation ne s’aggrave

Le chef de l'armée de l'air israélienne s'est entretenu avec des dizaines de pilotes qui ont suspendu leur service volontaire en signe de protestation contre la refonte

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef de l'armée de l'air israélienne, le général Tomer Bar, s'exprimant sur la base aérienne de Tel Nof, le 6 août 2023. (Crédit : Armée de l'air israélienne)
Le chef de l'armée de l'air israélienne, le général Tomer Bar, s'exprimant sur la base aérienne de Tel Nof, le 6 août 2023. (Crédit : Armée de l'air israélienne)

Le chef de l’armée de l’air israélienne, le général de division Tomer Bar, a rencontré vendredi des dizaines de pilotes réservistes qui ont déclaré qu’ils ne se présenteraient plus au service volontaire pour protester contre les plans du gouvernement visant à réformer radicalement le système judiciaire.

Le mois dernier, alors que la coalition faisait avancer la première grande mesure en la matière, plus de 10 000 réservistes qui se présentaient régulièrement au travail sur une base volontaire ont déclaré qu’ils ne le feraient plus. Les réservistes, dont beaucoup ont mis leurs menaces à exécution, ont prévenu qu’ils seraient dans l’incapacité de servir dans un Israël non-démocratique, ce que certains craignent que le pays devienne si la refonte judiciaire promue par le gouvernement se concrétise.

La réunion de vendredi, qui s’est tenue au quartier général de l’armée à Tel Aviv, était la dernière tentative en date des officiers supérieurs de l’armée de convaincre les pilotes réservistes protestataires de se présenter à leur poste malgré l’avancée de la refonte judiciaire.

Le général Bar avait rencontré les pilotes réservistes pour la dernière fois en juillet, avant que la Knesset n’adopte la première mesure du paquet de réformes radicales du gouvernement.

Un porte-parole militaire a confirmé au Times of Israel qu’une réunion avait eu lieu, mais n’a pas fourni plus de détails.

Tsahal a reconnu mardi que la menace lancée par des milliers de soldats – dont beaucoup sont dans l’armée de l’air, entre autres postes clés – de refuser de se présenter au service de réserve volontaire pour protester contre la refonte judiciaire du gouvernement a causé un certain préjudice à l’état de préparation de l’armée.

Les pilotes de l’armée de l’air israélienne se dirigeant vers leur avion lors de l’exercice international « Blue Flag » sur la base aérienne d’Ovda dans le sud d’Israël, le 24 octobre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

On ignore encore exactement combien des 10 000 réservistes ont déjà cessé de se présenter pour effectuer leur service volontaire. Les co-auteurs d’une lettre co-signée par près de 1 200 réservistes de l’armée de l’air israélienne – qui avaient annoncé leur intention de mettre fin à leur service volontaire – ont déclaré le mois dernier qu’environ 60 % d’entre eux avaient informé leurs commandants qu’ils ne se présenteraient plus au travail, après l’adoption de la première loi du projet de refonte judiciaire.

L’armée craint que son état de préparation au combat ne subisse d’autres dommages si un plus grand nombre de réservistes protestataires mettaient leurs menaces à exécution. Face à ces craintes, les officiers supérieurs ont régulièrement appelé les réservistes protestataires à se présenter pour effectuer leur service volontaire.

Les activités de routine de Tsahal reposent en grande partie sur les réservistes volontaires, en particulier les pilotes. Contrairement à la plupart des réservistes qui sont appelés à servir sur ordre officiel plusieurs jours par an, les pilotes et les autres forces spéciales sont censés s’entraîner et effectuer des missions plus fréquemment et sur la base du volontariat, en raison de la nature de leur poste. L’armée de l’air israélienne et d’autres unités de pointe comptent également sur les anciens combattants pour se porter volontaires et former la nouvelle génération grâce à leur expertise.

Les responsables de la défense affirment que les pilotes risquent de compromettre leurs compétences en interrompant leurs entraînements et qu’il faudra beaucoup de temps pour rétablir leurs capacités de vol.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.