Rechercher

Trois policiers blessés dans une attaque à Jérusalem, le terroriste palestinien tué

L'état de santé des agents se situe entre bon et modéré après l'attaque au couteau par un homme de 20 ans dans la Vieille Ville ; un policier a été blessé par un "tir ami"

Le lieu d'une attaque à l'arme blanche dans la vieille ville de Jérusalem, le 3 novembre 2022. (Crédit : Zaka)
Le lieu d'une attaque à l'arme blanche dans la vieille ville de Jérusalem, le 3 novembre 2022. (Crédit : Zaka)

Trois policiers israéliens ont été blessés jeudi dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, a annoncé la police en affirmant que le terroriste avait été tué.

Selon la police, les agents avaient repéré le comportement suspect de l’homme près de la Porte de Fer, l’une des entrées permettant d’accéder au mont du Temple. Ils ont donc procédé à une interpellation.

Interpellé par les forces israéliennes, le terroriste « a sorti un couteau et a poignardé un officier », a indiqué la police dans un communiqué, précisant que deux autres policiers avaient été blessés.

« Pendant l’examen du suspect, celui-ci a sorti un couteau et a poignardé l’un des officiers dans la partie supérieure du corps », a déclaré la police.

Deux autres policiers ont ouvert le feu et « neutralisé » le terroriste, qui a ensuite été identifié comme étant Bader Amer, 20 ans, originaire du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est, et dont la mort a été prononcée sur place peu après.

En plus du policier poignardé, un agent a été blessé par un « tir ami » alors que ses collègues ouvraient le feu sur l’assaillant.

Les deux officiers, âgés de 30 et 25 ans, ont été emmenés à l’hôpital Shaare Zedek, dans un état stable.

« L’un d’eux souffrait de coups de couteau dans le torse tandis que l’autre avait des blessures par balles dans la jambe », a indiqué l’hôpital.

Un troisième officier, légèrement blessé dans l’attaque – on ignore dans l’immédiat de quelle manière – a été transporté à l’hôpital Hadassah Mount Scopus, selon la police et les secouristes.

Le couteau utilisé lors d’une attaque à l’arme blanche dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 3 novembre 2022. (Crédit : police israélienne)

La zone a été bouclée pendant que le chef de la police du district de Jérusalem, Doron Turgeman, procédait à une évaluation sur les lieux.

Cette attaque à l’arme blanche fait suite à plusieurs attaques menées par des Palestiniens contre des civils et des forces de sécurité israéliens ces derniers jours.

Mercredi, un officier de Tsahal a été grièvement blessé lors d’une attaque à la voiture-bélier à un poste de contrôle de Cisjordanie, à l’est de la ville israélienne de Modiin et près de l’implantation de Beit Horon. L’attaquant palestinien a été abattu.

Dimanche, un conducteur palestinien a foncé avec son véhicule sur des soldats israéliens à deux endroits au sud de la ville de Jéricho, blessant cinq d’entre eux avant d’être abattu.

Samedi, un Israélien a été tué par balle à Hébron lors d’une attaque terroriste. Le terroriste a été percuté par un agent de sécurité et abattu par un soldat qui n’était pas en service.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...