Trudeau défend des députés juifs visés par des attaques antisémites
Rechercher

Trudeau défend des députés juifs visés par des attaques antisémites

Les commentaires de Dimitri Lascaris appelant les députés canadiens à condamner les actions de soutien de B’nai Brith sont des "diffamations antisémites répugnantes"

Dimitri Lascaris lors d'un rassemblement en juin 2018 (Capture d'écran/YouTube)
Dimitri Lascaris lors d'un rassemblement en juin 2018 (Capture d'écran/YouTube)

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a fustigé un activiste local pour des « diffamations antisémites répugnantes », après un tweet dans lequel il accusait deux législateurs juifs d’être plus loyaux à Israël qu’au Canada.

Jeudi, Dimitri Lascarias, un membre du comité progressiste des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPME), a déclaré que les députés Anthony Housefather et Michael Levitt étaient plus loyaux envers « l’Israël apartheid ».

Le tweet a suivi un article de Lascaris publié sur son site internet où il critiquait deux femmes qui ont participé à une manifestation organisée par B’nai Brith Canada et ont ensuite posté une vidéo appelant à ce que Trudeau et d’autres législateurs libéraux reçoivent la peine de mort.

Lascaris a ensuite appelé Housefather et Levitt à condamner ces femmes, même si on ne savait pas quel était leur lien avec B’nai Brith, au-delà du fait que les législateurs sont juifs.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau parle à des journaliste de l’AFP à Ottawa, le 9 mai 2018. (Crédit : AFP/Lars Hagberg)

« Apparemment, les députés libéraux Anthony Housefather et Michael Levitt sont plus dévoués à Israël apartheid qu’à leur propre Premier ministre et leur propres collègues du groupe libéral », a-t-il tweeté.

Les tweets de Lascaris ont entraîné une réponse rapide de Trudau et des législateurs de tout l’échiquier politique.

« Des diffamations antisémites répugnantes comme celle-ci sont totalement inacceptables, et devraient toujours être dénoncées. Merci @LevittMichael et @AHousefather de vous y être opposés, et pour tout ce que vous faites pour vos communautés et notre pays », a tweeté Trudeau samedi.

Andrew Scheer, le chef de l’opposition, a écrit qu’il est « honteux de voir deux députés soumis à un tel antisémitisme, accusés de manquer de loyauté, simplement parce qu’ils sont juifs ou soutiennent Israël ».

Le chef du parti social démocrate NDP Jagmeet Singh et la chef parti Vert Elizabeth May ont aussi tweeté pour critiquer Lascaris.

Anthony Housefather (Crédit : Wikimeida commons)

Shimon Koffler Fogel, le PDG du Centre pour Israël et les Affaires Juives (CIJA), a publié un communiqué soulignant que « ceux qui cherchent à diaboliser et, au final, à démanteler l’Etat juif, à travers le BDS et d’autres formes toxiques de lobby, deviennent de plus en plus audacieux et agressifs ». Fogel faisait référence à la position de Lascaris dans la comité CJPME, une organisation qui soutient le mouvement BDS, selon le CIJA.

En réponse, Lascaris a publié un communiqué de lui-même déclarant que ses commentaires ont été postés sur son propre compte Twitter et qu’ils reflétaient uniquement ses opinions, pas celles du CJPME. Pourtant, l’activiste restait sur ses positions.

« Des politiciens sont fréquemment critiqués pour donner la priorité à une circonscription particulière au détriment des intérêts nationaux. Il n’y a rien d’inhabituel dans des critiques de ce genre », a-t-il écrit.

De son côté, Fogel a remercié Trudeau et d’autres élus qui ont condamné les tweets de Lascaris.

Michael Levitt (Autorisation)

« Nous ne sommes pas seuls dans ce combat. Des dirigeants élus au plus hauts niveaux reconnaissent de plus en plus que la haine d’Israël va main dans la main avec la haine des Juifs. C’est un signe puissant de voir les dirigeants des partis fédéraux s’unir, malgré leurs nombreuses autres différences, en défense de notre communauté quand nous sommes ciblés par l’antisémitisme », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...