Rechercher

Tsahal nomme pour la première fois une femme à la tête d’un bataillon aérien

La lieutenant-colonel Revital Barzani dirigera le 66e bataillon de l'armée de l'air israélienne, qui exploite le système appelé "Fronde de David"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La lieutenant-colonel Revital Barzani lors d'une cérémonie marquant son entrée dans le rôle de commandante du 66e bataillon de béliers de l'armée de l'air, le 23 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)
La lieutenant-colonel Revital Barzani lors d'une cérémonie marquant son entrée dans le rôle de commandante du 66e bataillon de béliers de l'armée de l'air, le 23 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Mardi, Tsahal a nommé pour la première fois une femme officier pour commander un bataillon du dispositif de défense aérienne de l’armée.

La lieutenant-colonel Revital Barzani, mère de trois enfants, commandera le 66e bataillon Ram du corps de défense aérienne, qui exploite le système « Fronde de David » utilisé pour intercepter les roquettes et les missiles de moyenne et longue portée.

« C’est un grand privilège pour moi de prendre le commandement du 66e bataillon, un bataillon à l’histoire riche qui joue un rôle important dans la défense du ciel du pays », a déclaré Barzani lors d’une cérémonie marquant son entrée en fonction.

Selon Tsahal, le bataillon a abattu 11 avions ennemis au cours de son histoire, détenant le record de l’armée de l’air pour le plus grand nombre d’avions ennemis abattus depuis le sol.

Le bataillon exploite également les systèmes d’alerte précoce de Tsahal pour les missiles balistiques entrants, aux côtés du Commandement du Front intérieur.

« Grâce à l’expérience et aux connaissances que j’ai acquises au fil des ans, j’accède à un poste dans lequel je possède une influence professionnelle et opérationnelle ainsi qu’une responsabilité considérable », a ajouté Barzani.

La lieutenant-colonel Revital Barzani avec son mari et ses trois enfants à côté d’un système « Fronde de David », après une cérémonie marquant son entrée dans le rôle de commandant du 66e bataillon de l’armée de l’air, le 23 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

De plus en plus de femmes servent dans des unités de combat ou à des postes précédemment occupés par des hommes, Tsahal ayant décidé d’ouvrir davantage de postes de combat aux femmes.

En juin, le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, a nommé la première femme commandant de brigade de combat de l’armée, la colonel Reut Rettig-Weiss. Et le mois dernier, Tsahal a nommé pour la première fois une femme officier à la tête de l’un des bataillons d’infanterie légère de l’armée.

En 2021, Kohavi avait annoncé son intention d’augmenter de 50 % le nombre de femmes officiers supérieurs dans l’armée israélienne au cours des cinq prochaines années.

Parallèlement, l’agence d’espionnage du Mossad a annoncé la semaine dernière la nomination de la première femme au poste de directrice du renseignement. Deux femmes occupent désormais des postes de haut niveau au sein de l’agence, la seconde occupant déjà un poste clé en tant que chef du bureau de l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...