Rechercher

Tsahal saisit 300 kg de marijuana et de haschisch à la frontière égyptienne

L'armée israélienne a déjoué une tentative de contrebande et saisi la drogue, pour une valeur à la revente de l'ordre de 6 millions de shekels ; aucun suspect n'a été arrêté

Des soldats posent avec la drogue saisie lors d'une opération de contrebande déjouée à la frontière égyptienne, le 2 mars 2022. (Tsahal)
Des soldats posent avec la drogue saisie lors d'une opération de contrebande déjouée à la frontière égyptienne, le 2 mars 2022. (Tsahal)

L’armée israélienne a annoncé avoir déjoué, mercredi soir, une tentative de contrebande de drogue depuis l’Égypte, pour près de 2 millions de dollars.

Des soldats auraient repéré la tentative de trafic de drogue grâce aux images des caméras de surveillance et dépêché un détachement sur les lieux.

Depuis le côté égyptien de la frontière, des suspects auraient jeté la drogue par-dessus la clôture, vraisemblablement afin que des complices du côté israélien s’en emparent ultérieurement.

Tsahal a précisé avoir saisi plus de 300 kilogrammes de marijuana et de haschisch, d’une valeur estimée à 6 millions de shekels. Il n’y a eu aucune arrestation.

Israël estime que les contrebandiers égyptiens opèrent en jetant la drogue de l’autre côté de la frontière à des complices israéliens, qui la revendent ensuite en Israël.

Le trafic porte principalement sur de la marijuana produite dans la péninsule du Sinaï, mais il arrive que des drogues plus dures comme l’héroïne soient également introduites en contrebande.

Bien que la lutte contre la contrebande à la frontière israélo-égyptienne fasse partie de ses attributions, l’armée s’efforce généralement d’éviter toute confrontation directe avec les trafiquants de drogue israéliens, qu’elle laisse plus volontiers à la police.

Plusieurs affrontements meurtriers entre soldats israéliens et trafiquants de drogue ont eu lieu l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...