Twitter ferme le compte du porte-parole du Hamas qui en ouvre un nouveau
Rechercher

Twitter ferme le compte du porte-parole du Hamas qui en ouvre un nouveau

Le géant des médias sociaux ne réussit pas à faire face à l'utilisation de sa plate-forme par les groupes terroristes

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Abou Ubeida (à droite), porte-parole officiel de la brigade Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, dans une conférence de presse à Gaza le 3 juillet 2014 (Crédit : AFP/Mohammed Abed)
Abou Ubeida (à droite), porte-parole officiel de la brigade Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, dans une conférence de presse à Gaza le 3 juillet 2014 (Crédit : AFP/Mohammed Abed)

Twitter a fermé un autre compte lié au Hamas au cours de ces derniers jours, cette fois-ci appartenant au porte-parole de l’aile militaire du groupe terroriste.

Cette décision fait suite à une série de fermetures de comptes de représentants du Hamas depuis le mois dernier, dans le cadre de mesures sans précédent prises par la plate-forme pour éliminer l’influence du groupe palestinien en ligne.

Le porte-parole du Hamas, connu sous le nom d’Abou Obeida, dont le compte a été fermé vendredi, a ouvert rapidement un nouveau compte samedi, soulignant ainsi les problèmes auxquels sont confrontés les médias sociaux dans le cadre de la surveillance des comptes appartenant à des terroristes et à leurs groupes.

Twitter a fait des efforts au cours des deux dernières années pour empêcher les organisations terroristes de propager leurs messages à travers leurs services, mais a été critiqué pour son incapacité à empêcher les utilisateurs, notamment ceux liés à l’Etat islamique, d’ouvrir tout simplement de nouveaux comptes.

Twitter a fermé tous les comptes officiels en arabe, hébreu et anglais des Brigades d’Izz ad-Din al-Qassam, qui appartiennent au Hamas, au cours du mois de mars, mais avait laissé le compte d’Abu Obeida intact.

Le porte-parole des Brigades al- Qassam, qui a 196 000 « followers », a continué à utiliser son compte pour rediriger les lecteurs vers la nouvelle page officielle du groupe en arabe. Celle-ci qui a été ouverte le même jour où Twitter a fermé l’ancien compte.

Dans le nouveau compte Twitter ouvert samedi par Abu Obeida, celui-ci a écrit que par la fermeture de son ancien compte, « Twitter a cédé à la pression de l’ennemi, ce qui nous donne une impression qui n’est pas neutre en ce qui concerne le cas palestinien et cela constitue de la pression politique. »

Le porte-parole Qassam a ajouté que malgré les récentes fermetures de ses comptes, son groupe ne cessera pas de s’exprimer à travers les médias sociaux.

« Nous allons publier notre message de façons diverses et novatrices et nous allons agir par l’entremise de tous les médias sociaux disponibles pour conquérir les cœurs et les esprits de millions de personnes », écrivit-il sur Twitter.

Samedi, Abu Obeida a également ouvert un compte officiel sur Facebook.

Le nouveau compte en arabe des Brigades al-Qassam reste encore en ligne, tout comme le compte en anglais. Un nouveau compte en hébreu n’a pas été ouvert.

Le journaliste a été bloqué du compte en arabe, même s’il reste ouvert à d’autres.

La page du groupe terroriste est utilisée pour publier des nouvelles internes à propos de l’organisation, comme lorsque ses membres sont morts dans des accidents de « travail », ainsi que pour inciter et louer les attaques contre des civils israéliens.

Twitter a agi contre l’aile militaire du Hamas par le passé, fermant tous les comptes associés au groupe pendant la guerre de 52 jours entre le Hamas et Israël en été 2014.

Cependant, et presque immédiatement, les Brigades Qassam ont ouvert de nouveaux comptes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...