Ukraine : 2 Israéliens causent une bagarre en tirant sur un local
Rechercher

Ukraine : 2 Israéliens causent une bagarre en tirant sur un local

Un dirigeant juif local a déclaré que les visiteurs, qui peuvent faire face à des poursuites, étaient ivres lors des faits

Un juif ultra-orthodoxe prie à la veille de Rosh Hashana à Ouman, en Ukraine. Illustration. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Un juif ultra-orthodoxe prie à la veille de Rosh Hashana à Ouman, en Ukraine. Illustration. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

La police ukrainienne a arrêté deux Israéliens qui ont déclenché une bagarre à Ouman, en tirant sur le visage d’un local avec un pistolet à air comprimé.

L’homme a été touché au nez et légèrement blessé par la balle en plastique, samedi soir. Il ne souffrait pas de blessures graves.

« Les visiteurs étaient ivres et ils pensaient que c’était une bonne idée de tirer de la fenêtre de leur chambre d’hôtel avec un pistolet CO2 sur les passants », a expliqué un représentant juif d’Ouman, Shimon Buskila, à JTA mercredi.

Des dizaines d’habitants en colère ont commencé à se rassembler devant l’hôtel, attirant la police ainsi que des journalistes et des militants affiliés au parti Svoboda d’extrême droite, connus pour leurs invectives contre les Juifs dans la ville.

Des dizaines de milliers de pèlerins juifs d’Israël, des Etats-Unis et d’Europe visitent la ville d’Ukraine centrale chaque année. Ils se rassemblent là toute l’année et en particulier le jour de Rosh HaShana, car c’est le lieu de repos final de Rabbi Nahman de Breslev, un penseur du 18e siècle qui a appelé ses partisans à le rejoindre pour la nouvelle année juive.

Se précipitant à la défense des Israéliens, qui s’étaient retranchés dans leur chambre d’hôtel, un groupe de 20 visiteurs orthodoxes israéliens a affronté la foule et l’un d’eux a frappé un officier de police, ne causant aucun dommage grave, a déclaré Buskila, chef de file d’une communauté majoritairement israélienne de plusieurs centaines de Juifs qui vivent en permanence à Ouman.

« Je condamne cette violence dans les termes les plus sévères. Non seulement c’est répugnant, mais c’est également un problème majeur pour la communauté juive permanente d’Ouman », a-t-il dit. « Les visiteurs juifs doivent montrer aux gens du pays le plus grand respect, davantage encore que lorsqu’ils sont chez eux parce qu’ils sont invités ici et doivent montrer de la gratitude envers leurs hôtes ukrainiens, comme nous le faisons ».

Les deux Juifs arrêtés ont été détenus pendant plusieurs heures avant d’être relâchés. Ils pourraient être poursuivis pour voies de fait, dans l’attente d’une enquête et de la décision de la police ukrainienne.

En avril, un dirigeant juif ukrainien a révélé qu’un hôtel à Ouman refusait d’accueillir les Juifs, en citant un incident dans lequel les pèlerins avaient causé des dommages à l’une des chambres.

Au cours des dernières années, Ouman a vu plusieurs rassemblements d’extrême-droite contre la présence des Juifs. Les bagarres de rue entre les visiteurs et les habitants ne sont pas rares. En 2013, les habitants ont placé une croix près d’une zone de la rivière où les pèlerins juifs se rendent pour prendre des bains rituels. Les Juifs ont dit que les habitants recouvraient parfois le fond de la rivière avec du verre brisé pour que les baigneurs marchent dessus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...