Ukraine : La tombe de la fille du rabbin Nachman détruite et profanée
Rechercher

Ukraine : La tombe de la fille du rabbin Nachman détruite et profanée

Les vandales ont détruit la partie hors-sol du tombeau et placé des carcasses de têtes de cochon ; des sites juifs ont aussi été dégradés en Grèce et en Moldavie

Photo d'illustration : La tombe d'une fille de Rabbi Nachman de la secte de Bratslav après avoir été incendiée à Kremenchuk, en Ukraine, en 2015. (Crédit : Oholei Tzadikim via JTA)
Photo d'illustration : La tombe d'une fille de Rabbi Nachman de la secte de Bratslav après avoir été incendiée à Kremenchuk, en Ukraine, en 2015. (Crédit : Oholei Tzadikim via JTA)

JTA — La tombe de l’une des filles du rabbin Rabbi Nachman, fondateur du mouvement de Bratslav, a été détruite et profanée cette semaine. Des carcasses de têtes de cochon ont été posées dessus.

Cette profanation de la tombe de Sarah à Kremenchuk, en Ukraine, est le cinquième incident similaire à avoir eu lieu depuis 2013 et c’est le plus grave, selon le site d’information Jewish.ru.

En 2015, cette tombe de 1831, qui se trouve dans une ville du centre de l’Ukraine, avait été incendiée et profanée. Des croix gammées avaient été dessinées.

Mais ce dernier acte de vandalisme a entraîné la destruction de toute la partie hors-sol de la tombe, a noté le site d’information. Les auteurs des dégâts, qui n’ont pas été identifiés, ont placé plusieurs carcasses de têtes de cochon sur la stèle qu’ils ont détruite.

Le secteur où se trouve cette tombe doit, depuis plusieurs années, devenir un site de construction mais l’association Oholei Tzadikim, qui préserve les sites juifs, est parvenue jusqu’à présent à empêcher ce projet.

Les enseignements du rabbin Nachman ont inspiré des centaines de milliers de fidèles dans le monde. Son tombeau, qui se trouve dans la ville ukrainienne d’Ouman, fait partie des sites hassidiques les plus visités.

Par ailleurs, cette semaine, une tombe d’un cimetière grec et un monument à la mémoire des victimes de la Shoah en Moldavie ont été aussi vandalisés.

En Moldavie, pays voisin situé au sud de l’Ukraine,Grèce : Une tombe profanée dans le cimetière juif de Ioannina les noms des victimes de la Shoah qui étaient inscrits sur le monument, à Cosauti, ont été rayés.

En Grèce, une tombe a été ouverte et endommagée dans la ville d’Ioannina. Aucun message de haine n’a été constaté, a fait savoir Epiruspost.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...