USA : 29 institutions juives ciblées par des menaces à la bombe
Rechercher

USA : 29 institutions juives ciblées par des menaces à la bombe

La cinquième vague d'alertes à la bombe depuis janvier a vu l’évacuation de 28 centres communautaires et d’un bureau régional de l’ADL

Evacuation des élèves et des employés d'une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)
Evacuation des élèves et des employés d'une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)

Le bureau de l’Anti-Defamation League (ADL) de San Francisco a été évacué lundi, ainsi que plusieurs centres communautaires juifs américains, portant à 29 le nombre d’institutions juives ciblées par des menaces à la bombe dans la journée de lundi.

Secure Community Network, la branche sécuritaire de la communauté juive américaine, a signalé des évacuations à Tucson et Phœnix, en Arizona, à Orange County, Palo Alto, San Diego et Long Beach en Californie, et à Mercer Island, près de Seattle, dans l’état de Washington.

Ces évacuations les plus récentes portent à 28 le nombre de centres communautaires et d’écoles juives qui ont été évacués lundi, dans la cinquième vague de menace depuis le début de l’année.

Des évacuations ont également eu lieu à Asheville, en Caroline du Nord, à Birmingham, dans l’Alabama, à York et Harrisburg, en Pennsylvanie, à Tarrytown, Plainview et Staten Island, dans l’état de New York, à Indianapolis, dans l’Indiana, à Cherry Hill, dans le New Jersey, à Davie, en Floride, à Ann Arbor, dans le Michigan, et à Wilmington, dans le Delaware.

A Asheville, les employés ont été transférés dans l’église voisine pendant que les autorités fouillaient les lieux. Le centre communautaire héberge une école maternelle, mais était fermé lundi en raison d’une journée de formation pour les enseignants.

Des écoles juives ont également été évacuées à Rockville, dans le Maryland, et à Farifax, en Virginie, près de Washington, D.C., et à Davie, en Floride, dans la banlieue de Miami.

Le campus de Providence Road de l’association juive Shalom Park à Charlotte, en Caroline du Nord, a été partiellement évacué, a indiqué le Charlotte Observer, ainsi que la Fédération juive de South Jersey de Cherry Hill, dans le New Jersey.

Aucune bombe n’a été retrouvée dans les dizaines d’institutions qui ont reçu des menaces ces dernières semaines.

Les personnes qui se trouvaient dans les bâtiments ont été évacuées, et les forces de l’ordre ont été appelées pour enquêter sur les menaces.

JCC Bomb Threat

JCC BOMB THREAT – The Davie JCC has been evacuated after a possible bomb threat http://bit.ly/2mvSM7w

Posted by WPLG Local 10 / Local10.com on Monday, 27 February 2017

Le directeur du centre communautaire juif de Birmingham, qui a été ciblé trois fois ces deux derniers mois, a déclaré aux médias locaux que les menaces étaient « très difficiles, très délicates, très inquiétantes ».

Plusieurs des centres communautaires visés se trouvent près de Philadelphie, où un cimetière juif a été profané dimanche. Une centaine de pierre tombales ont été abimées ou renversées. La semaine dernière, un cimetière juif du Missouri, près de St. Louis, avait déjà été profané.

C’est la seconde fois que l’ADL est visée en une semaine. Mercredi dernier, le siège de l’association à New York avait reçu une menace à la bombe. Les forces de l’ordre avaient déterminé qu’elle n’était « pas crédible ».

« Une menace ou une évacuation est déjà une de trop, et pourtant nous avons vu plus de 20 incidents en une seule journée, pas seulement à l’ADL, mais dans des écoles et des centres communautaires ; et plus de 90 incidents depuis le début de l’année », a déclaré Jonathan A. Greenblatt, le directeur exécutif de l’ADL.

« Le niveau de menaces et d’incidents est ahurissant, et doit cesser. Nous ferons tout ce qui est notre pouvoir pour combattre cette vague d’antisémitisme », a-t-il ajouté.

L’appel au bureau de San Francisco de l’ADL pour signaler la présence d’une bombe a été passé à 16h19, heure locale.

Elèves et employés d'une école juive rentrent dans les locaux après une évacuation pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)
Elèves et employés d’une école juive rentrent dans les locaux après une évacuation pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d’écran Twitter/Erica Rakow)

L’Association des centres communautaires juifs d’Amérique du Nord a exhorté les responsables fédéraux à identifier et à arrêter le ou les auteurs de ces menaces.

« L’antisémitisme de cette nature ne devrait pas et ne peut pas être autorisé à persister dans nos communautés », a déclaré dans un communiqué David Posner, le directeur de la performance stratégique de l’association.

« Le département de la Justice, de la Sécurité intérieure, le FBI et la Maison Blanche, ainsi que le Congrès et les responsables locaux, doivent s’exprimer, et le faire avec force, contre ce fléau de l’antisémitisme qui impacte des communautés de tout le pays », a-t-il ajouté.

« Les actes parlent plus que les mots », a-t-il poursuivi.

Paul Goldenberg, le directeur de Secure Community Network, a déclaré à JTA peu après le début des menaces à la bombe que son organisation travaillait étroitement avec le département de la Sécurité intérieure et le FBI pour identifier les auteurs de ces menaces et les faire cesser.

Affirmant que ces menaces étaient « perturbantes », il a déclaré qu’elles avaient « un impact sur les vies des [membres] de notre communauté ici. »

Paul Goldenberg (Crédit : réseau de sécurité de la communauté juive américaine via JTA)
Paul Goldenberg (Crédit : réseau de sécurité de la communauté juive américaine via JTA)

Goldenberg a également indiqué que les institutions juives « se comportent de manière exemplaire » suite aux menaces.

« Nos écoles juives et nos centres communautaires continuent à s’entraîner pour cela, continuent à exécuter des mesures adaptées », a-t-il déclaré, rendant également hommage aux employés « vigilants » des institutions juives américaines.

« L’objectif de ces personnes est de nous épuiser, a déclaré Goldenberg. Mais nous sommes là dans nos écoles, nous sommes là dans nos centres communautaires. »

Lundi, un porte-parole du président américain Donald Trump avait déclaré que ce dernier était « déçu et inquiet » par les actes antisémites qui se produisent dans tout le pays.

Sean Spicer, l’attaché de presse de la Maison Blanche, a déclaré pendant un point-presse que Trump « continue à condamner ces et toutes formes d’actes antisémites et haineux dans les termes les plus forts. Personne en Amérique ne devrait avoir peur de suivre la religion qu’il a librement et ouvertement choisie. »

La semaine dernière, 11 centres communautaires juifs américains avaient reçu des alertes à la bombe, dans la quatrième vague d’attaques de ce type en cinq semaines. Des dizaines de centres communautaires juifs ont été menacés depuis le début de l’année, certains plusieurs fois.

Les associations juives et d’autres ont sonné l’alarme après les menaces à la bombe et les profanations de cimetières, indiquant une hausse des actes antisémites après l’élection présidentielle de 2016.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...