USA: un diplomate israélien forcé à sortir d’un Uber pour avoir parlé hébreu
Rechercher

USA: un diplomate israélien forcé à sortir d’un Uber pour avoir parlé hébreu

Le service de transport a suspendu le conducteur en l'attente d'une enquête après qu'Itay Milner a été contraint de quitter une voiture au milieu de l'autoroute à Chicago

Un passager utilise l'application d'Uber pour commander un déplacement dans l'entreprise de covoiturage dans une publicité de décembre 2016 (Capture d'écran : YouTube)
Un passager utilise l'application d'Uber pour commander un déplacement dans l'entreprise de covoiturage dans une publicité de décembre 2016 (Capture d'écran : YouTube)

Un diplomate israélien à Chicago a déclaré avoir été contraint à quitter un Uber, jeudi soir, parce que le conducteur l’avait entendu parler en hébreu.

Itay Milner, le vice-consul général de Chicago, a écrit sur Facebook que cet incident avait été l’une des pires expériences de sa vie.

« Je viens d’être jeté d’un Uber au beau milieu de l’autoroute parce que j’ai répondu au téléphone dans ma langue natale », a-t-il posté.

Il a ajouté que le conducteur l’avait également insulté alors qu’il l’obligeait à descendre du véhicule.

« Dix minutes après le début du voyage et sans interaction préalable entre le conducteur et moi-même, il a seulement fallu deux mots en hébreu pour que le conducteur commence à me crier dessus : « Fous-le camp de ma voiture’, », a écrit Milner. « Lorsque je lui ai demandé si c’était parce que je parlais hébreu, il m’a dit oui et a continué à hurler pour que je sorte ».

I just had one of the worst experience in my life.I was just thrown out of an #uber in the middle of the highway only…

Posted by Itay Milner on Thursday, 3 May 2018

Selon une capture d’écran qu’il a partagée sur sa page Facebook, le nom du conducteur est Yuva et il a une note de 4,89.

« Je n’aurais jamais pensé que quelque chose de semblable puisse arriver en Amérique, un racisme tellement ignoble », a écrit Milner. « Cela ne peut être toléré ! »

Uber a répondu à la plainte du diplomate en disant que l’entreprise ne tolérait pas la discrimination et qu’elle avait suspendu le conducteur en l’attente d’une enquête.

« Uber ne tolère aucune forme de discrimination. Nous tendons la main à ce passager pour lui faire part de notre soutien dans l’expérience qu’il vient de décrire ici », a fait savoir la compagnie, selon la station de radio locale CBS Chicago News. « Dès que nous avons pris connaissance de cet incident, nous avons supprimé l’accès du conducteur à l’application et nous allons examiner ce qu’il s’est passé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...