Un groupe pro-BDS utilise la plateforme israélienne Wix pour construire son site web
Rechercher

Un groupe pro-BDS utilise la plateforme israélienne Wix pour construire son site web

Les Etudiants pour la Justice en Palestine à l’Université de Denver défendent l’action sur Facebook et nient être hypocrites

Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)
Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)

Un groupe universitaire qui soutient le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions a construit un site internet pour ses activités en utilisant le programme israélien gratuit Wix.

L’entreprise à succès basée à Tel-Aviv fournit une plate-forme pour la construction de sites web et aurait plus de 50 millions d’utilisateurs en 2014.

Des Etudiants pour la Justice en Palestine à l’Université de Denver ont récemment lancé un site web en utilisant le service, entraînant la critique qu’ils ne mettraient pas vraiment en pratique le BDS.

Le groupe a publié mercredi sur sa page Facebook un message pour défendre ses actions en ajoutant un lien vers une plus grande déclaration par la branche du groupe à l’Université de Cornell dans l’Etat de New York il y a deux ans, qui avait été critiquée pour la même chose.

« Soyons clairs : le BDS n’est pas l’abstention ni un principe moral absolu. Ce n’est pas l’isolation ou le retrait, cela n’impose pas un rejet de tout ce qui vient d’Israël. Ce n’est pas antisémite, et cela n’a rien à voir avec les réussites de la technologie israélienne. Le BDS n’est pas la tentative de belles âmes d’éviter la contamination avec l’oppression et de garder leurs mains propres : c’est une tactique fondée sur une stratégie plus large, et cela commence à fonctionner », a publié le groupe en reprenant une déclaration de l’université Cornell sur Facebook.

« L’idée que les soutiens au mouvement BDS doivent éviter le contact avec tout ce qui est israélien constitue non seulement une fausse idée de la nature du BDS, mais cela déforme l’idée de politique en général », avaient écrit les étudiants dans leur déclaration plus longue.

« Ceux qui nous qualifient d’hypocrites n’adhèrent pas à la logique rigide d’une séparation insinuent simplement que si l’on croit au Boycott d’Israël, on doit le faire de manière absolue et se priver des avantages innovatifs de la « Nation Start-up », puisque l’on est opposé à Israël, on ne doit pas être en contact avec tout ce qui vient d’Israël », a-t-il ajouté.

Le site internet du groupe de l’Université de Denver était encore en ligne avec Wix vendredi matin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...