Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Un haut responsable du Hamas arrêté lors d’un raid à Jénine – Shin Bet

Omar Fayed, chef du dispositif militaire du groupe terroriste, aurait pris part aux récentes fusillades contre des soldats de Tsahal et aurait planifié d'autres attaques

Photo d'illustration : les forces de sécurité israéliennes lors d'une opération à Jénine, en Cisjordanie, le 14 décembre 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
Photo d'illustration : les forces de sécurité israéliennes lors d'une opération à Jénine, en Cisjordanie, le 14 décembre 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Un haut responsable du groupe terroriste palestinien du Hamas a été arrêté mardi lors d’une opération à Jénine, selon un communiqué conjoint de l’armée israélienne, de la police israélienne et de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.

Selon le communiqué, des réservistes de Tsahal, des officiers de la police des frontières et des agents du Shin Bet ont arrêté Omar Fayed, l’un des chefs de l’infrastructure armée du Hamas, au cours d’une opération conjointe.

Fayed a été impliqué dans un certain nombre d’attaques récentes contre des soldats israéliens et dans la planification d’autres attaques, indique le communiqué.

Deux membres des forces de sécurité israéliennes ont été légèrement blessés au cours de l’opération, précise le communiqué.

Les violences en Cisjordanie sont montées en flèche depuis le 7 octobre, date à laquelle des milliers de terroristes dirigés par le Hamas ont déferlé sur Israël depuis Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, lors d’une attaque meurtrière au cours de laquelle ils ont massacré près de 1 200 personnes et pris quelque 253 otages. En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays, Israël a promis d’éliminer le Hamas de la bande de Gaza, où le groupe terroriste s’est emparé du pouvoir en 2007, et de restituer les otages.

Depuis le début de la guerre, 3 050 suspects ont été arrêtés en Cisjordanie, dont 1 350 sont affiliés au Hamas, selon Tsahal.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), quelque 300 Palestiniens de Cisjordanie auraient été tués au cours de cette période.

Selon les estimations de l’armée, la grande majorité des personnes tuées depuis le 7 octobre l’ont été lors d’affrontements pendant des raids d’arrestation, et beaucoup d’entre elles, selon les données consultées par le Times of Israel, étaient munies d’une arme à feu ou d’un engin explosif.

Tsahal a connaissance d’au moins trois cas de Palestiniens non impliqués tués par des troupes au cours des derniers mois, et de quelques cas de Palestiniens assassinés par des résidents d’implantations, qui font toujours l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.