Un homme de Bat Yam mis en examen pour avoir tué et démembré sa compagne
Rechercher

Un homme de Bat Yam mis en examen pour avoir tué et démembré sa compagne

Igor Chepikov a également été accusé d'avoir fait obstruction à l'enquête et d'avoir détruit des preuves après qu'il a tué Tatiana Haikin

Tatiana Haikin, tuée le 3 mai par son compagnon. (Autorisation)
Tatiana Haikin, tuée le 3 mai par son compagnon. (Autorisation)

Un homme a été mis en examen jeudi par le tribunal du district de Tel Aviv pour avoir poignardé à mort sa compagne avant de jeter ses membres à la poubelle, au début du mois.

Igor Chepikov, a également été accusé d’avoir fait obstruction à l’enquête et d’avoir détruit des preuves après avoir assassiné Tatiana Haikin, âgée de 50 ans.

L’homme de 54 ans a été arrêté deux jours après les faits, quand il a appelé la police pour avouer le meurtre de Tatiana Haikin. Il aurait téléphoné trois fois, donnant deux fois des fausses adresses avant de divulguer finalement sa véritable adresse. Les procureurs supposent qu’il était en état d’ivresse.

Quand la police est arrivée à l’appartement qu’il partageait avec sa compagne, elle l’a retrouvé portant des vêtements maculés de sang.

Les procureurs ont déterminé qu’il avait poignardé Tatiana Haikin à plusieurs reprises, dont un coup fatal à la poitrine, dans la nuit du 1er mai, ou au matin du 2 mai.

Il l’a ensuite démembrée et a jeté certaines parties de son corps dans la poubelle de l’immeuble.

Selon l’acte d’accusation, durant l’enquête, Igor Chepikov est revenu sur ses aveux téléphoniques et a affirmé qu’il ne se souvenait pas de ce qui s’était passé.

Les procureurs ont demandé à ce que sa détention soit prolongée.

Le meurtrier avait déjà passé six mois derrière les barreaux pour avoir agressé sa compagne, mais le couple s’était remis ensemble à sa libération en 2015.

Le corps de Tatiana Haikin a été rapatrié en Ukraine dimanche, où vivent sa mère et sa sœur. Le coût du vol a été couvert par des dons. Des connaissances ont organisé une petite cérémonie en sa mémoire à l’aéroport, a rapporté Haaretz.

Mercredi, la Knesset a approuvé la formation d’une sous-commission pour lutter contre les violences faites aux femmes, sur fond de hausse des féminicides dans le pays.

Plus de mille femmes ont manifesté lundi soir à Tel Aviv contre le traitement des violences conjugales par le gouvernement et les autorités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...