Nouvelle sous-commission de la Knesset pour lutter contre les féminicides
Rechercher

Nouvelle sous-commission de la Knesset pour lutter contre les féminicides

La sous-commission siégera sous l'égide de la Commission de la Knesset pour l'Avancement des femmes

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des femmes manifestent contre la violence à l'égard des femmes sur la place Habima à Tel Aviv, le 18 mai 2020. (Tomer Neuberg/Flash90)
Des femmes manifestent contre la violence à l'égard des femmes sur la place Habima à Tel Aviv, le 18 mai 2020. (Tomer Neuberg/Flash90)

Mercredi, la Knesset a approuvé la formation d’une sous-commission pour lutter contre les violences faites aux femmes, au milieu d’une hausse d’affaires de meurtres de femmes dans le pays.

La sous-commission siégera sous l’égide de la Commission de la Knesset pour l’Avancement des femmes, qui doit encore être reformée par le nouveau gouvernement après les élections de mars. La commission soeur doit être approuvée et formée la semaine prochaine.

« Aujourd’hui, nous avons obtenu une petite victoire sur le chemin encore long pour faire cesser le phénomène choquant des meurtres des femmes. Nous continuerons à aller de l’avant », a déclaré Tamar Zandberg, élue du Meretz.

La sous-commission sera chargée de surveiller les violences mortelles contre les femmes. Elle s’assurera aussi que les financements seront garantis pour les programmes visant à réduire ces drames et que des textes de loi sont bien adoptés.

Plus de mille femmes ont manifesté lundi soir à Tel Aviv contre le traitement de la violence domestique contre les femmes par le gouvernement et les autorités.

Les manifestants brandissaient également des pancartes disant « Le sang des femmes n’est pas sans valeur », « Nous ne nous tairons pas » et « Où est le ministre des femmes assassinées ? » – une référence au gouvernement d’union tout juste intronisé, le plus grand de l’histoire du pays avec un large éventail de nouveaux portefeuilles ministériels.

Les organisatrices ont déclaré aux médias que ce qui devait à l’origine être une petite cérémonie commémorative à la bougie s’est transformé en un événement beaucoup plus important.

Une manifestation similaire, de moindre envergure, s’est tenue sur la place Sion, dans le centre de Jérusalem.

Plusieurs actes de violence graves ont été commis à l’encontre des femmes par leur partenaire fin avril et début mai.

Treize femmes israéliennes ont été assassinées en 2019 par une personne qu’elles connaissaient. En 2018, 25 femmes avaient connu le même sort, le nombre le plus élevé depuis des années, ce qui a suscité une série de manifestations et d’exhortations à l’attention des autorités pour qu’elles prennent des mesures contre l’incidence croissante de la violence à l’égard des femmes en Israël. Nombre de ces femmes ont porté plainte auprès de la police avant leur mort, craignant pour leur sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...