Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Un humoriste israélien critiqué pour une vidéo « de mauvais goût » dans les ruines de Gaza

Dans un hôtel endommagé, affirmant être "dans le sud d'Israël", Guy Hochman, "commandant en chef du rire", montre une "cuisine classique arabe-nazie avec un four pour brûler des gens"

Une capture d'écran d'une vidéo humoristique d'un hôtel endommagé à Gaza créée par le comédien israélien Guy Hochman le 6 janvier 2024. (utilisée conformément à la Clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une capture d'écran d'une vidéo humoristique d'un hôtel endommagé à Gaza créée par le comédien israélien Guy Hochman le 6 janvier 2024. (utilisée conformément à la Clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’humoriste israélien Guy Hochman a suscité l’indignation ce week-end lorsqu’il a publié une vidéo dans laquelle il faisait une visite moqueuse d’un hôtel endommagé à Gaza, dans la bande de Gaza, où il se trouve.

La vidéo, retirée dimanche, a été qualifiée par certains de représentation raciste des habitants de Gaza et critiquée pour avoir semblé soutenir le rétablissement israélien dans la bande de Gaza, compromettant les efforts de Jérusalem pour écarter les accusations selon lesquelles l’État aurait des projets de réoccupation à long terme de Gaza.

Intitulée « POV: Blogueur Touristique à Gaza », la vidéo en hébreu a été tournée dans un bâtiment endommagé lors des combats entre Israël et les terroristes du Hamas, avec Hochman, en uniforme de Tsahal, le présentant de manière moqueuse comme « Hôtel Gush Katif ».

Ces mots, peint à la bombe sur un mur du bâtiment, faisaient référence au bloc d’implantations juives dans la bande de Gaza évacué par le gouvernement israélien en 2005.

« Salut les gars, dans le cadre de notre blog touristique, nous sommes arrivés aujourd’hui dans un endroit merveilleux dans le sud d’Israël – l’Hôtel Gush Katif », a déclaré Hochman. Il a ensuite montré aux spectateurs plusieurs chambres endommagées.

Pointant du doigt des fenêtres sans vitres, Hochman a déclaré que c’était « clairement un architecte arabe » qui avait conçu l’hôtel. Il a également montré une « cuisine classique arabe-nazie avec un four pour brûler des gens ».

De la fumée s’élevant au-dessus de Khan Yunès depuis Rafah lors d’une frappe aérienne israélienne dans le cadre de la guerre entre Israël et le Hamas, dans le sud de la bande de Gaza , le 2 janvier 2024. (Crédit : AFP)

La vidéo s’est terminée par Hochman montrant une « vue pastorale » d’une plage de Gaza sur laquelle se trouvait un drapeau israélien « pour que tous les nazis n’oublient pas qui sont les propriétaires ici ».

« Tout cela est bien sûr gratuit lorsque vous utilisez le code promo ‘Free Palestine' », a-t-il plaisanté.

Hochman avait retiré la vidéo dimanche matin alors que l’indignation se propageait parmi les critiques israéliens et palestiniens. Néanmoins, des copies tournent toujours sur Internet, avec des sous-titres en anglais.

Un responsable militaire non identifié a déclaré à la Douzième chaîne que la vidéo était prise au sérieux et il a exprimé son inquiétude quant aux dommages causés à la réputation internationale d’Israël.

Parmi les réactions négatives à la vidéo, un critique sur les réseaux sociaux a suggéré en hébreu que l’humoriste était « en train de supplier la Cour internationale de justice à La Haye de l’inclure dans les documents de l’accusation ».

La CIJ doit cette semaine tenir des audiences sur une accusation de l’Afrique du Sud selon laquelle Israël perpètre un génocide à Gaza, partiellement basée sur des commentaires de dirigeants israéliens cherchant à punir le territoire à la suite des massacres du 7 octobre. Le dossier de l’accusation se fonde aussi sur des déclarations de chanteurs comme Eyal Golan.

D’autres commentateurs ont estimé que les propos de Hochman sur l’architecte et la cuisine étaient racistes.

Les Palestiniens sur le site d’une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

La guerre entre Israël et le Hamas a commencé par l’attaque sans précédent de l’organisation terroriste, qui a entraîné la mort d’environ 1 200 personnes en Israël, principalement des civils, et la prise d’environ 240 autres en otage, dont 132 restent en captivité, tous ne sont pas en vie.

En réponse, Israël a lancé une guerre contre le Hamas avec l’intention déclarée d’éliminer le Hamas et de libérer les otages.

Les frappes aériennes israéliennes et l’invasion terrestre qui s’en est suivie ont tué au moins 22 722 personnes dans la bande de Gaza, a déclaré le Hamas. Ce bilan ne peut être vérifié de façon indépendante, ne fait pas la distinction entre civils et combattants, et inclut les Palestiniens tués par des tirs de roquettes errants depuis Gaza. Israël affirme avoir tué 8 500 terroristes depuis le début de la guerre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répété à maintes reprises qu’au-delà du maintien du contrôle de la sécurité sur Gaza, Israël n’administrera pas la bande une fois que le Hamas sera évincé du pouvoir.

Cependant, des membres d’extrême droite de sa coalition, dont le leader d’Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, et le chef du parti HaTzionout HaDatit Bezalel Smotrich, ont ces dernières semaines appelé Israël à encourager « l’émigration volontaire » des Palestiniens de la bande de Gaza.

D’autres ont exprimé l’espoir de rétablir des implantations israéliennes civiles dans l’enclave.

Selon les médias israéliens, Hochman a été appelé pour son service de réserve en tant que « commandant en chef du rire ». Dans le cadre de ce poste, il est entré et sorti de la bande de Gaza depuis novembre pour se produire devant les soldats.

La semaine dernière, Hochman a posté une vidéo de lui-même se déshabillant jusqu’à ses sous-vêtements sur la plage de Gaza et courant dans l’eau, affirmant que « Gaza appartient à Israël ».

Dans une déclaration suite à l’indignation, le comédien a initialement déclaré qu’il avait « l’approbation militaire » pour entrer dans le bâtiment. Selon la Douzième chaîne, l’approbation venait d’un commandant de brigade qui n’était pas habilité à l’accorder.

Hochman n’a pas précisé si le contenu qu’il a téléchargé sur les réseaux sociaux a été soumis à un processus de vérification soumis à la censure militaire ou s’il était libre de poster tout ce qu’il créait.

« Si un officier supérieur exige [ma présence], je me présente », a ajouté le comédien. « C’est le moins que je puisse faire après que des terroristes du Hamas, résidents de Gaza, ont assassiné mon ex. Au cours des trois derniers mois, j’ai consacré tout mon temps et mes efforts à élever le moral des soldats, et je le ferai partout aussi longtemps qu’il le faut. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.