Un juif uruguayen poignardé à mort dans une attaque présumée antisémite
Rechercher

Un juif uruguayen poignardé à mort dans une attaque présumée antisémite

David Fremd, 54 ans, homme d’affaires local, a été attaqué par un homme avec un couteau qui aurait crié “Allahu Akbar”

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

David Fremd, au centre, a été poignardé à mort dans une attaque présumée antisémite à Paysandu, Uruguay, le 8 mars 2016. (Crédit : Facebook)
David Fremd, au centre, a été poignardé à mort dans une attaque présumée antisémite à Paysandu, Uruguay, le 8 mars 2016. (Crédit : Facebook)

BUENOS AIRES – Un homme juif est décédé mardi après avoir été poignardé à de multiples reprises dans une attaque présumée antisémite en Uruguay.

David Fremd, homme d’affaires local de 54 ans, a été attaqué à Paysandu, dans l’ouest de l’Uruguay, à la frontière avec l’Argentine.

L’un de ses trois fils a également été blessé dans l’attaque, mais ses blessures ne seraient pas mortelles.

Fremd était un représentant local de l’association de regroupement des juifs uruguayens. Sa famille suspecte que l’attaque soit motivée religieusement, selon un article du média local Subraydo.

Son assaillant présumé, un homme de 35 ans avec un casier judiciaire, aurait crié “Allahu Akbar” avant de le poignarder, a rapporté le journal local El Pais.

La police a arrêté le suspect.

Sergio Gorzy, le président de l’association de regroupement des juifs uruguayens, a déclaré à Subraydo que Fremd avait été poignardé à 15 reprises et que l’attaquant avait à un moment de l’interrogatoire mentionné que son acte ciblait la communauté juive.

L’Uruguay a environ 20 000 juifs, dont la vaste majorité vivent dans la capitale, Montevideo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...