Un millier de feux en 3 jours, 5 pays à la rescousse, des milliers d’évacuations
Rechercher

Un millier de feux en 3 jours, 5 pays à la rescousse, des milliers d’évacuations

Le service des incendies a déclaré la fin des opérations après la destruction de près de 800 hectares. L'Egypte, Chypre, la Grèce, l'Italie et la Croatie ont aidé Israël

Un drapeau israélien devant des voitures très endommagées par un feu dans un contexte de chaleur extrême dans le village de Mevo Modiim dans le centre d'Israël, le 24 mai 2019 (Crédit : Jack Guez/AFP)
Un drapeau israélien devant des voitures très endommagées par un feu dans un contexte de chaleur extrême dans le village de Mevo Modiim dans le centre d'Israël, le 24 mai 2019 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Les services d’incendie et de secours israéliens ont annoncé samedi soir la fin des opérations de lutte contre une série de feux de forêt dans tout Israël qui se sont déclarés au cours des derniers jours lors d’une vague de chaleur exceptionnelle.

Attisés par les vents brûlants, plus de mille incendies ont dévasté les villes et les forêts, entraînant l’évacuation de milliers de personnes de leurs habitations dans les journées de jeudi et vendredi.

Les autorités enquêtant sur les départs de feu s’intéressent à d’éventuelles défaillances électriques, aux feux de joie traditionnels organisés à l’occasion de la fête de Lag BaOmer ainsi qu’aux ballons incendiaires de la bande de Gaza comme causes possibles.

Plus d’un millier de soldats du feu ont été déployés dans tout le pays pour tenter de contrer 1 023 incendies qui se sont déclenchés en 41 heures – avec un nouveau départ de sinistre toutes les deux minutes et demi, ont expliqué les responsables. Treize pompiers ont été légèrement blessés.

Plus de 300 volontaires sont intervenus auprès des pompiers sous une chaleur extrême qui, à certains endroits, a dépassé les 45 degrés.

Des sapeurs-pompiers combattent un incendie près du Kibboutz Harel dans le centre d’Israël, le 23 mai 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les douze avions bombardiers d’eau israéliens ont participé à cette opération, selon les services des incendies, avec l’aide de neuf canadairs envoyés par cinq pays : l’Egypte, Chypre, la Grèce, l’Italie et la Croatie. Les appareils ont collectivement effectué 120 sorties.

Des canadairs tentent de venir à bout d’un feu dévastateur près du kibboutz Harel, le 23 mai 2019. (Crédit : Flash90)

Les incendies ont dévasté environ 800 hectares de forêt, selon les données transmises par les autorités. La forêt Ben Shemen, dans le centre du pays, a payé un lourd tribut en particulier.

Environ 50 maisons ont été dévastées dans le centre du pays. A Mevo Modiim, 40 des 50 habitations du village ont été détruites, et 10 de plus au sein du kibboutz Harel avoisinant. Les résidents des deux communautés n’ont pas été autorisés à retourner chez eux.

Les habitants de Mevo Modiim, qui se sont réfugiés au sein du Village de jeunes de Ben Shemen, ont organisé une cérémonie juive marquant la fin de la journée de repos du Shabbat – la Havdalah — en affichant un optimisme inattendu en ces circonstances, jurant de reconstruire leur communauté majoritairement religieuse alors qu’un grand nombre des maisons qu’ils habitaient enfants ont été rasées par le feu.

« Nous avons été frappés par une catastrophe mais le Shabbat, c’est le Shabbat, et sa douceur nous apporte la vie », a commenté Alon Tigar, président de l’association à la tête de la communauté, auprès du site d’information Ynet. « Nous sommes une communauté forte et nous reconstruirons Mevo Modiim, plus beau, plus grand : Nous en avons l’espoir. Je me suis entretenu avec des responsables du gouvernement et ils m’ont promis d’aider. J’espère qu’ils tiendront cette promesse ».

Les soldats sur les lieux d’un incendie dans un appartement de Safed, dans le nord du pays, le 25 mai 2019 (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

Dans la ville de Safed, dans le nord du pays, un petit enfant a été tué samedi dans l’incendie qui s’est déclenché dans un appartement du cinquième étage, dans un immeuble d’habitation. Il s’appelait Elad Prizat et il était âgé de trois ans. L’origine du sinistre n’a pas été identifiée.

Lors d’une réunion d’urgence qui a eu lieu cette semaine, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que l’Etat juif avait fait appel à l’aide internationale dans la lutte contre les flammes et qu’Israël a « vraiment apprécié » l’assistance apportée, soulignant l’envoi de deux hélicoptères par le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi. Il a ajouté que plusieurs autres, notamment la Russie et l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, avaient offert leur aide.

« Je suis profondément reconnaissant à l’égard de nos voisins pour leur empressement à nous aider en ce moment de crise tout comme nous les aidons nous-mêmes », a dit Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...