Un Palestinien soupçonné de jeter des cocktails Molotov tué en Cisjordanie
Rechercher

Un Palestinien soupçonné de jeter des cocktails Molotov tué en Cisjordanie

L'armée a noté que les soldats ont ouvert le feu en voyant des Palestiniens jeter des cocktails Molotov sur un véhicule ; deux personnes ont été arrêtées et interrogées

L'armée israélienne dans le camp de réfugiés palestiniens d'Arroub, près de Hébron, le 28 octobre 2019. (Crédit : armée israélienne)
L'armée israélienne dans le camp de réfugiés palestiniens d'Arroub, près de Hébron, le 28 octobre 2019. (Crédit : armée israélienne)

Un Palestinien, soupçonné d’avoir jeté des bombes artisanales sur des véhicules israéliens, a été mortellement blessé par les tirs de soldats israéliens en Cisjordanie dans la soirée de samedi, ont fait savoir les autorités.

L’armée a expliqué que les troupes avaient tiré après avoir vu un groupe de Palestiniens jeter des cocktails Molotov en direction d’une voiture israélienne aux abords de Beit Awwa, dans le sud de la Cisjordanie.

« Les soldats ont riposté en ouvrant le feu et ont touché l’un des suspects. Deux autres individus ont été arrêtés par les soldats et transférés par les forces de sécurité sur le lieu de leur interrogatoire », a ajouté le communiqué.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) a indiqué que Badawee Masalma, 18 ans, avait été tué par les militaires. Ces derniers n’auraient pas permis aux secours de le soigner alors qu’il était blessé.

Mardi, des milliers de Palestiniens à Hébron et ailleurs ont organisé un mouvement de protestation dans le cadre d’une « journée de colère » contre l’annonce faite par les Etats-Unis, au début du mois, selon laquelle Washington avait revu sa position concernant les implantations israéliennes en Cisjordanie et ne les considérait dorénavant plus comme « illégales ».

Des dizaines de manifestants ont été légèrement blessés, selon les services de secours israéliens.

La semaine dernière, plus d’une dizaine de Palestiniens auraient été blessés par des jets de pierres, lancées par des Israéliens, au cours d’un pèlerinage religieux annuel juif à Hébron.

Le Croissant rouge palestinien a annoncé que cinq personnes blessées avaient été prises en charge à l’hôpital, dont notamment un bébé de 18 mois qui, selon sa famille, a été touché par une pierre ayant traversé la vitre de l’habitation familiale située dans le quartier Tel Rumeida de Hébron.

Ces violences surviennent dans un contexte de recrudescence des crimes de haine anti-palestiniens perpétrés par des habitants d’implantation extrémistes en Cisjordanie : destructions d’oliviers appartenant à des Palestiniens, graffitis racistes et pneus de voiture crevés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...